Moi et les juifs (3)


(Deuxième partie d'une réponse à la lettre d'un lecteur. Pour lire la première partie, cliquez ici.)

Steve,

Il n'existe pas de “façon de penser juif” ; être juif n'est pas une race et ne peut pas être limité à un format spécifique. Plutôt, il existe des individus qui pensent d'une façon droite et d'autres qui pensent autrement. Cela est le cas dans tous les peuples et toutes les sociétés ; à ce titre, le peuple juif ne fait pas exception.

Une des raisons de votre éloignement du peuple juif auquel vous appartenez est – selon vous – “l'esprit [juif] extrêmement dysfonctionnel qui est le résultat de 5 000 années de persécution et d'un complexe qui en est la conséquence.” J'imagine que c'est pour cela que vous avez choisi de vivre d'une façon non juive et parmi des non juifs qui affichent tous les jours sous vos yeux… leurs mensonges, leur cruauté, leur stupidité, etc.

Voulez-vous réellement me faire croire que l'esprit non juif vous éblouit par sa supériorité ? Peut-être trouvez-vous de l'admiration face à leur classe politique ? Sans doute appréciez-vous la qualité supérieure de leurs chansons et de leurs films à grand succès ? Est-ce leur détachement connu de l'argent et la recherche pour une vie plus riche intellectuellement qui vous impressionne ? Steve, je parie que vous êtes trop intelligent pour croire à tout cela. Leur monde politique est mensonger et voleur, leurs films et leurs chansons à grand succès sont d'une vulgarité et d'une imbécillité affligeantes, leur bonheur se trouve dans l'argent et la personne qui n'en possède pas est rejetée comme un malpropre !

En choisissant de vivre dans le monde que vous avez choisi, vous avez plongé la tête dans un monde qui n'est pas beau, qui ne sent pas beau et qui exploite les individus d'une façon éhontée. Vivant aux États-Unis, vous êtes sans aucun doute très bien placé pour le savoir. Si vous avez des doutes à ce sujet, je vous suggère de vous intéressez aux millions de petites gens, de chômeurs, de noirs et autres laissez pour compte de la société que vous semblez admirer.

Un mode de penser juif ?

Dans tous les cas, vous dénoncez un certain “mode de penser juif” pour expliquer votre trajectoire personnelle. À quel mode de penser faites-vous allusion ? Je connais beaucoup de personnes juives : certaines sont religieuses tandis que d'autres ne le sont pas ; certaines sont intelligentes tandis que d'autres ne le sont pas ; certaines sont des personnes qui m'inspirent tandis que d'autres me désespèrent…

Le concept du “mode de penser juif” est une invention de toutes pièces des nations non juives pour pouvoir attaquer le peuple juif. “Les juifs sont avares” ; “les juifs sont hypocrites”… Tout cela ne vous rappelle donc rien ? Je regrette de constater que votre discours possède un ton qui ne l'apparente pas à un discours humaniste.

Une personne juive ne pense pas d'une certaine façon parce qu'elle est juive. Si cela était le cas, quelle serait la signification de votre éloignement : étant juif vous-mêmes, vous n'en changeriez pas pour autant votre façon de penser ! Plutôt, une personne juive pense d'une façon différente des membres des autres nations parce qu'elle possède des valeurs différentes d'elles : la Tora, les paroles de nos Sages…

Si vous avez abandonné le monde dans lequel le Maître du monde aimerait vous voir vivre, il est fort à parier que vous pensez comme une personne non juive. C'est parce que cela est possible qu'il est regrettable d'avoir fait les choix que vous avez faits. Plutôt que de prendre exemple sur le mode de penser mensonger, vaniteux et futile du monde non juif, vous rendriez un grand service à votre âme si vous utilisiez le potentiel qu'Hachem vous a donné pour vous élever spirituellement et vous débarrasser des aspects purement physiques de ce monde.