Les Juifs américains (3)


 (Ceci est la troisième partie d'un texte à propos du camp d'Auschwitz. Pour lire la deuxième partie, cliquez ici.)

Et quand bien même ce serait la raison, il n’empêche que Birkenau existe et cela par la volonté des Polonais. Le gouvernement polonais aurait-il pu raser Birkenau et ne garder que le KL Auschwitz ?

J’ai eu la chance de connaître le directeur du Musée, des guides dont les explications ne sont jamais fausses, détournées ou déplacées. Sauf de la part d’un vieux con, issu de cette génération éduqués par des bolchéviques.

N’oublions pas le contrôle des institutions juives surtout américaines sur le fonctionnement du Musée d’Auschwitz/Birkenau.

Il m’arrive de me poser des questions dérangeantes, parce qu’ayant vécu sur place, ayant côtoyé pas mal de personnes de toutes nationalités.

Pourquoi la présence américaine juive est elle si présente en Pologne ? Peut-être existe il un sentiment d’empathie pour les pauvres juifs européens exterminés ? Se sont-ils sentis impuissants à sauver des vies ? Je n’ai pas la réponse.

Le Département d'Etat américain rendit très difficile l'obtention de visas d'entrée aux réfugiés et ce, malgré la persécution des Juifs en Allemagne. La politique du Département d'Etat fut influencée par les difficultés économiques liées à la Grande Dépression qui favorisaient le développement de l'antisémitisme, de l'isolationnisme et de la xénophobie. Le nombre de visas d'entrée fut également limité par l'application stricte d'une loi d'immigration restrictive adoptée par le Congrès américain en 1924. À partir de 1940, les Etats-Unis limitèrent encore davantage l'immigration en ordonnant aux consuls américains, en poste à l'étranger, de retarder l'approbation des visas pour des raisons de sécurité nationale.

En mars 1943, Stephen Wise, ami personnel du président Roosevelt qu’il tente régulièrement d’alerter sur le sort des Juifs, rassemble 75 000 manifestants à Madison Square Garden, à New York, contre le massacre en cours. Mais ce genre de manifestation reste exceptionnel pendant la guerre. Dans l'ensemble, la communauté juive américaine réputée si puissante n'a que peu poussé son gouvernement à agir en faveur des coreligionnaires d'Europe, par peur de favoriser une poussée d’antisémitisme aux États-Unis.

Un des derniers messages du ghetto de Varsovie insurgé, en avril 1943, s'adresse aux Juifs d'Amérique pour déplorer le silence et la passivité dont ils ont fait preuve au moment de la mort de leurs frères d'Europe.

Il ne fallait pas une 5ième colonne, car les juifs d’Europe étaient considérés comme pauvres et… communistes.

Sans l’intervention de la Grande-Duchesse Charlotte de Luxembourg, lors de la seconde guerre, la face de l’Europe eut été différente. C’est cette Grande Dame Luxembourgeoise qui plaida la cause du Luxembourg et de l’Europe auprès de Roosevelt. L’incitant à faire entre les USA en guerre.

Elle a contribué à faire entrer les Usa en guerre en premier en Europe et ensuite le Japon et non l'inverse.

À suivre...