La clé d'un accouchement serein (5)


Lorsque l’heure se rapproche de la phase ultime, tu commences à appréhender, te demandant comment tu pourras surmonter l’accouchement.

L'une des raisons à cela est que jusqu’à présent, tu sentais que tu contrôlais la situation et que tu étais responsable du fonctionnement des muscles de ton corps, et voilà que soudainement, tu perds le contrôle !

Le muscle de l’utérus entame son fonctionnement sans que tu n’aies aucun contrôle sur lui, la clef est entre « les mains » du Créateur, c’est Lui qui fixe le rythme des contractions, leur durée et l’intensité de la douleur.

Ton corps est hors de contrôle… Seul HaKadoch Baroukh Hou va décider si la contraction sera longue ou courte et dans quelle mesure elle te fera progresser vers l’accouchement.

Le passage de l’état d'auto-contrôle à l’état de perte du contrôle peut conduire à la peur et au blocage, sensations qui freinent la progression de l’accouchement, qui provoquent la contraction des muscles du corps et qui empêchent le système hormonal de fonctionner correctement.

Une préparation spirituelle appropriée et la prise de conscience qu’HaKadoch Baroukh Hou est de ton côté remonteront ton moral et te donneront la capacité mentale de surmonter l’accouchement avec facilité.

Un même type de perte de contrôle se trame chaque nuit.

Avant que tes yeux ne se ferment, tu dis : « Beyadekha Afkid Rou’hi » (« entre Tes mains, je remettrai mon âme »). Par ces termes, tu transmets le contrôle sur ton corps et sur tes membres à HaKadoch Baroukh Hou. Et lorsque tu rouvres les yeux (le lendemain matin), tu retrouves ton corps et ton âme frais et renouvelés.

Une parabole bien connue raconte l’histoire d’un homme qui se remémore les chemins qu’il a parcourus durant sa vie. Alors qu’il se trouvait plongé dans la nostalgie, il se mit à observer les traces de pas qu’il avait laissées dans le sable, traces qui représentaient tous les évènements de sa vie. Et voici qu’il remarqua à côté de ses pas, une autre paire de pas.

Il s’étonna : « Qui est celui qui a marché avec moi tout au long de ma vie ? »

Et une Voix Céleste lui répondit : « C’est moi, ton Père, J’ai cheminé à tes côtés à chaque étape. J’étais toujours là-bas, pour toi, pour te protéger et te soutenir, pour t’aider et te sauver ».

L’homme poursuivit son investigation, et, chose surprenante, lorsque le parcours de sa vie passait par des sables brûlants, que des difficultés et des peines s'abattaient sur lui et qu’il souffrait et était tourmenté, il s’aperçut que les pas de son Père avaient disparu !

« Oh, Papa ! » La question qui lui brûlait les lèvres sortit, malgré lui, « Pourquoi T’es-Tu éloigné de moi justement dans les moments où je souffrais tellement ?! Pourquoi m’as-Tu laissé seul ainsi, alors qu’au-dessus de moi brûlait le soleil ardent du désert ?! »

« Mon fils chéri ! » Une Voix Céleste lui répondit, « Jamais, Je ne t’ai abandonné ! Sache que cette paire de pas unique, c’était la Mienne ! Quand les sables du désert te brûlaient la plante des pieds, Je t’ai transporté sur la paume de Mes mains ! »

Aux moments où les douleurs atteignent leur maximum, au seuil de la délivrance, souviens-toi du verset : « Même, lorsque j’irai dans la vallée des ténèbres, je n’aurai pas peur du mal, car Toi, (Tu es) avec moi » (Téhilim 23, 4). C’est HaKadoch Baroukh Hou qui se tient à nos côtés pour nous soutenir et aussi pour nous porter dans les minutes les plus difficiles, et en particulier à ces instants-là.

La foi et la connaissance que la Présence Divine est là, te soutenant avec une grande miséricorde, t’aidera à maîtriser la peur, à éviter la perte de contrôle et assimilera en toi la compréhension que dans ces minutes-là, tu deviens un partenaire dans la formation d’un nouvel être !

Lorsque tu réussiras à ressentir cela, tu aideras ton corps à se relâcher au lieu de se contracter, et tu permettras ainsi au système hormonal de fonctionner comme il se doit. Et par là, tu vivras un accouchement plus facile.

Sois confiante ! Sois sereine !

En ces instants, HaKadoch Baroukh Hou te porte sur « la paume de Ses mains » !

Encore un peu, encore un petit moment, et l’accouchement se passera bien…

Extrait du livre « Un accouchement près d'Hachem » - Editions Torah-Box - © Tous droits réservés