Je suis enceinte ! (1)


Voilà, on vient de t’apprendre ton tout nouvel état, et déjà tourbillonne en toi un flot d’émotions.

Un nouveau bébé. Une grande Néchama (âme) a été déposée entre tes mains. Un petit être chétif dont la vie dépend de la tienne et dont le cœur bat par la force des battements du tien.

Outre la grande excitation, la joie et la reconnaissance envers le Créateur pour le grand rôle dont Il t’a gratifié, tu ressens une grande responsabilité, un profond amour pour le futur bébé et une puissante volonté de lui donner ce qu’il y a de meilleur !

Tu ne l’as encore pas vu, et déjà tu recherches son bien et désires ardemment le lui prodiguer.

Dans la pouponnière de l’hôpital, des dizaines de bébés sont couchés dans leur petit berceau, ils pleurent, clignent des yeux sur le nouveau monde qui se présente à eux et esquissent parfois un réflexe de sourire angélique qui fait fondre les cœurs.

Ils sont si mignons et se ressemblent tellement qu’une personne étrangère et même parfois la mère a du mal à les identifier.

Et pourtant, les différences entre eux sont énormes.

L'un est allergique au lait de vache et aux œufs, l'autre pourra consommer avec joie n’importe quel aliment. L'un saura se retourner, ramper et marcher très tôt, et un autre se développera plus lentement.

Celui-là sera parmi les plus doués de sa classe même si on ne lui consacre que très peu d’attention, alors qu’un autre aura besoin d’être encadré pendant toute sa scolarité.

Devant l’un s’ouvriront en grand les portes de la Yéchiva et un autre y rentrera avec peines et efforts. 

Tu t’interroges : «  Est-ce-que je peux déjà faire quelque chose pour mon petit bébé ?  » 

Oui, en effet, tu as la possibilité de lui faire du bien avant même qu’il ne naisse !

Une bonne partie des traits de caractère de ton futur bébé se façonnent alors qu’il n’est encore qu’un embryon dans ton ventre !

La période de grossesse est un temps pour la «  conception  » du destin, temps pendant lequel tu pourras lui apporter ce dont il a besoin avant même qu’il ne commence véritablement sa vie !

De même que la prise de vitamines, de minéraux et la pratique d’une activité corporelle adaptée agissent sur la santé de ton futur bébé au niveau physique, tu possèdes les forces pour agir au niveau spirituel !

En tant que croyants, nous savons que sa santé, son intégrité physique et mentale, ses capacités, ses talents et ses traits de caractère ne sont fixés que par HaKadoch Baroukh Hou et sont entre «  Ses mains  ».

Tourne-toi vers HaKadoch Baroukh Hou pendant cette période importante, et prie auprès de Lui pour ton tendre bébé ! La prière est un grand levier par le biais duquel il est possible de tout atteindre (dans la mesure où c’est la volonté d’Hachem), que ce soit dans le spirituel ou le matériel.

La prière te transforme en récipient pour recevoir le bien.

Sache qu’HaKadoch Baroukh Hou désire ardemment ta prière, qu’Il t’aime et qu’Il veut faire pour toi ce qu’il y a de mieux. Prie pour ton bébé et tu mériteras que ta prière soit entendue.

Suite...

Extrait du livre « Un accouchement près d'Hachem » - Editions Torah-Box - © Tous droits réservés

Torah Box