Likouté Moharan : la citation du jour


“Distinguer, séparer et annuler le mal du bien est possible grâce à la Tora et à la prière.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Liqouté Moharan I, 8)

Commentaire : Nous pensons souvent que nous pouvons définir le bien et le mal sans une aide extérieure. Ainsi, nous pouvons penser qu'il existe des vérités absolues pour lesquelles nous ne devrions pas avoir de difficultés à partager le même avis. Pourtant, la réalité est différente.

Qui n'a pas penser voler le Trésor public en remplissant sa déclaration d'impôts ? Qui ne ment pas régulièrement pour sauver la face ? Combien d'hommes mariés sont-ils capables de résister devant les avances d'une jeune femme séduisante et entreprenante ? Toutes ces situations possèdent un point commun : notre faculté d'expliquer d'une façon contextuelle un écart à la vérité absolue.

Également, les sociétés elles-mêmes changent régulièrement les définitions qu'elle donnent au bien et au mal. Ce qui était bien au siècle dernier et mal perçu aujourd'hui et l'inverse se vérifie aussi ! C'est pour cette raison que nous devons puiser en la Tora et en l'enseignement de nos Sages ces définitions. De plus, c'est en priant abondamment que nous pourrons décerner les bons conseils des mauvais et ceux qui s'appliquent à nous et pas à d'autres.