Likouté Moharan : la citation du jour


“Un Tsadiq parfait est celui qui a déjà chassé et éliminé tout le mal qu'il avait jusqu'au point où il est certain qu'il ne pourra plus commettre de transgressions.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Liqouté Moharan I, 8)

Commentaire : Le Créateur nous a créés avec deux penchants : un bon (le yetser hatov) et un mauvais (le yetser hara'). Lorsque nous désirons faire un pas vers le Divin (en priant, en étudiant la Tora, en faisant une bonne action...) nous laissons notre yetser hatov s'exprimer. Cependant, lorsque nous désirons faire un pas qui nous éloigne d'Hachem, qu'à D-ieu ne plaise, c'est le yetser hara' qui s'exprime en nous.

Notre vie consiste à : 1) gérer ce combat de chefs et à faire notre possible pour que le yetser hatov l'emporte le plus souvent et 2) demander l'aide du Ciel pour nous permettre de faire face aux attaques incessantes du hetser hara'.

Ce que nous venons de décrire est commun à tous les êtres humains, à l'exception du Tsadiq parfait (Tsadiq gamour). De fait, non content de toujours vaincre les attaques de son yetser hara', le Tsadiq parfait l'a fait entièrement partir de lui ! Il est sans doute illusoire de vouloir ressembler au Tsadiq parfait ; cependant, nous pouvons multiplier les prières pour nous en approcher le plus possible et le plus souvent possible.