Le Savoir saint


Nous rêvons tous de connaître D-ieu. Bien sûr, dans ce contexte, il n'est pas question d'une connaissance comme on peut l'avoir d'un ami ou d'un membre de notre famille. Le Créateur est certainement au-delà de l'entendement humain pour être perçu à Sa juste mesure. Plutôt, il s'agit de sentir au fond de nous ce qu'attend Hachem et ce qu'Il désire de nous.

À chacun son service

A priori, cela peut surprendre : n'avons-nous pas 613 mitswoth qui peuvent nous garder sur le droit chemin et occupés pendant la majeure partie de nos journées ? Ainsi, si nous devons savoir ce que le Maître du monde attend de nous, ne nous suffit-il pas de nous mettre à la tâche et de remplir les commandements bibliques ?

Certes, cela est exact. Nous avons souvent répété que cela devrait être l'objectif de chacun d'entre nous : suivre les halakhoth du mieux que nous pouvons et nous assurer que nous ne commettons aucune transgression. Cependant, si nous arrêtions ici notre raisonnement, nous n'aurions dit que la moitié de la vérité.

La réalité est que chaque personne possède sa façon unique de servir Hachem. Une telle se sent à l'aise à faire ceci, tandis qu'une autre préfère faire cela ; une telle étudie en profondeur un aspect des lois, tandis qu'une autre en choisit un autre ; une telle favorise l'étude, tandis qu'une autre tend vers la prières…

Si toutes ces personnes servent D-ieu avec sincérité et en faisant les efforts qu'elles peuvent pour s'en rapprocher, elles ont toutes raison. C'est pour cette raison qu'il est impossible d'écrire le “Guide du parfait juif” : il en existe autant que d'âmes juives sur terre !

Bien sûr, cela ne veut pas dire qu'il est impossible de trouver un point commun à tous et que chacun peut faire entièrement ce qu'il veut. C'est principalement dans notre recherche de la Volonté divine qu'une certaine démarche commune peut être esquissée. Au-delà des différences existantes, nous nous concentrerons sur les points communs. Encore une fois, il ne s'agit pas de dresser la carte de route unique pour tous, mais simplement de donner des points de repère qui nous permettront de nous rapprocher du Maître du monde.

Le Savoir saint

Savoir ce qu'attend Hachem de nous, c'est posséder le Savoir saint. Nul besoin de diplôme universitaire pour l'obtenir. Plutôt, c'est au fond de notre cœur qu'il faut aller chercher et tirer le plus haut possible notre volonté de rapprochement avec nos racines saintes. Pour faire cela, il existe trois aspects qui sont fondamentaux à acquérir.