Paracha Chela'h Lekha - Rabbi Nathan de Breslev

Les dangers du vin - Paracha Chela'h Lekha

“C'était la saison des premiers raisins.” (Nombres 13:20)

Nous devons faire attention à éviter de boire du vin pendant les jours de la semaine. La plupart d'entre nous ne sommes pas capables d'atteindre le niveau du “vin qui réjouit le cœur” (Psaumes 104:15). Par conséquent, lorsque nous buvons, l'opposé arrive et le vin nous “désole.” De plus, le vin amène le sang au point où il bout presque, ce qui correspond au verset (Proverbes 23:31) : “Ne couve pas de tes regards le vin rouge”. Ceci provoque le renforcement de la Qélipath 'Amaleq (les forces du mal les plus terribles – 'Amaleq) lorsque celle-ci possède une emprise sur le sang qui se situe dans le ventricule gauche du cœur.

Cela correspond également à “l'encrassement” du sang, dont le symptôme sont la tristesse et l'état dépressif. Ce sont de ces sentiments que proviennent tous les désirs matériels et plus particulièrement le désir sexuel.

Le fautif : le raisin !

Par conséquent, la faute entière des espions qui furent envoyés à l'époque de Moché (Moïse), fut causée par la faute du raisin, c'est-à-dire celle du vin. C'est à cause du vin qu'Adam Harichon (le premier homme) endommagea le monde, tel que 'Hazal (nos Sages) ont dit (Béréchith Rabba 19:5) :

“Elle (Ève) pressa le raisin et le lui donna.” [Adam but ainsi du fruit défendu.] Noé tomba également dans ce domaine lorsqu'il sortit de l'arche, après que les eaux du déluge se soient retirées [la première action qu'il fit, fut de planter du raisin]. En ce qui concerne les espions, nous savons que la majorité d'entre eux mirent la main sur de larges grappes de raisin [qu'ils ramenèrent en Terre d'Israël].

C'est pour cela qu'il est écrit dans la Tora : “… C'était la saison des premiers raisins.” Ceci est pour nous apprendre que l'entière chute et faute des espions provient des grappes de raisin – avec lesquelles on fait le vin – et que ce sont celles-ci qui les ont induits en erreur dans leur raisonnement et fait déclarer que la conquête de la Terre d'Israël était impossible.

Leur principale erreur s'explique à cause de la Qélipath 'Amaleq. De fait, ces hommes possédaient tous une grande intelligence et ils savaient pertinemment qu''Amaleq était d'une force du mal extrêmement puissante. Cependant, ils échouèrent à triompher de leurs opinions personnelles et à donner raison à Moché. Ils n'admirent pas que Moché possédait – malgré les facteurs négatifs – la capacité de soumettre et de déraciner 'Amaleq.

Ainsi, 'Hazal nous apprend (Béréchith Raba 16:18) que les espions firent peur au peuple, particulièrement lorsqu'ils invoquèrent le nom d''Amaleq (Nombres 13:29) en s'exclamant : “'Amaleq réside dans la région du midi.” Ainsi, leur chute a été causée par la grappe de raisin, car la Qélipath 'Amaleq possède son emprise la plus puissante sur les grappes de raisin, lorsque ces dernières sont spécifiquement sous la forme de vin. Ceci est la signification de (Deutéronome 32:32) : “Leurs raisins sont des baies vénéneuses, ce sont des grappes amères”, ce qui est relié à la force du sang.

Cependant, Josué [qui accompagnait les espions] fut sauvé du mauvais conseil des espions grâce à la force de Moché. Josué conquit et sépara la Qélipath 'Amaleq. Par conséquent, il ne trébucha pas à cause des grappes de raisin avec lesquelles les espions entachèrent la Terre d'Israël. Au contraire, c'est lui qui mérita d'amener bel et bien la totalité du peuple juif sur cette terre.

C'est pour cela que le jour de la fête de Pourim – le jour de la destruction principale d''Amaleq – c'est une grande mitswa de boire du vin. C'est ce jour-là que nous pouvons soumettre 'Amaleq – spécifiquement grâce au vin – ce qui nous permet d'atteindre la sim'ha (la joie). Ceci est l'essentiel : la principale défaite d''Amaleq s'opère grâce à la sim'ha.

(Adapté de Rabbi Nathan de Breslev, Liqouté Halakhoth, 'Ora'h 'Haïm, Hilkhoth Chabath 7:68 )