Likouté Moharan : la citation du jour


“Lorsqu'un individu dépend d'autres personnes, il est préférable et bon qu'il prie seul.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 66)

Commentaire : Les prières portent ce nom lorsqu'elles sont adressées à D-ieu et empreintes d'un sentiment de vérité dans leur formulation. En d'autres termes, une prière prononcée pour les mauvaises raisons n'en est pas une.

Cela peut arriver si nous désirons impressionner nos voisins par notre façon de prier et nous attirer leurs louanges. Également, si nous avons honte d'afficher nos sentiments d'enthousiasme lorsque nous parlons à Hachem et réussissons uniquement à prononcer les mots de la prière, sans pouvoir y mettre notre cœur, notre prière perd de sa valeur et risque même de ne pas en être une !

Le plus important consiste à prier et idéalement, cela doit se faire au sein d'un groupe d'au moins dix personnes. Cependant, prier au sein d'un groupe ne doit pas dénaturer nos paroles. Si cela est le cas, il faut prier D-ieu pour qu'Il nous accorde le plus vite possible la force de prier en groupe.

Ce Dvar Tora est dédié à la guérison de Mazal bath Esther.