Likouté Moharan : la citation du jour


“Les personnes fières ne supportent pas que d'autres personnes se rendent chez les Tsadiqim pour leur demander de prier pour eux.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 10)

Commentaire : Non seulement une personne fière ne se rend pas chez les Tsadiqim pour y prier, mais elle ne supporte pas que d'autres personnes le fassent pour elle. Accepter cela serait un affront à son honneur.

La fierté empêche une personne de se sauver elle-même et de recevoir l'aide d'autres individus qui seraient prêts à intercéder en sa faveur. En d'autres termes, le sentiment de fierté est le moyen le plus sûr pour tuer spirituellement une personne, que D-ieu nous préserve.

À l'opposé de la fierté, se trouve le bitoul (l'annulation). Une personne qui désire atteindre cet objectif fait des efforts constants pour effacer son ego et le remplacer par la Volonté divine. Reconnaissant que les Tsadiqim sont d'un niveau spirituel plus élevé qu'elle, elle désire se rendre chez eux pour leur demander leur aide et elle accepte de tout cœur les personnes qui s'offrent d'y aller pour elle.

Ce Dvar Tora est dédié à la guérison de Aviel ben Sandra.