Chavou'oth : une embauche à deux temps


À Pessa'h (la Pâque juive), le peuple juif a été formé. De fait, les personnes qui se sont reconnues dans ce peuple ont quitté l'Égypte, tandis que celles qui ont rejeté ce sentiment d'appartenance sont restées entre les pyramides… avec la fin qu'on connaît.

Cinquante jours plus tard - à Chavou'oth - D-ieu a donné la Tora aux juifs. C'est seulement avec ce geste que le peuple juif est devenu un groupe de personnes qui possède le même objectif – se rapprocher de D-ieu – et un guide d'emploi pour l'atteindre – les commandements bibliques.

L'importance des deux évènements

La question est évidente : pour quelle raison le Maître du monde a-t-Il organisé deux faits marquants de ce type ? N'aurait-il pas été plus simple d'inviter les juifs à quitter l'Égypte et de leur donner de suite les Paroles divines ? Quel apport significatif ce délai de cinquante jours représente-t-il ?

Cela ressemble à une personne qui cherche un emploi. En se présentant à un entretien d'embauche, le travail le plus important est celui de l'employeur qui désire choisir un nouvel employé. C'est lui qui a annoncé la candidature dans de multiples journaux ; c'est lui qui a réservé une salle de réception pour accueillir les nombreux candidats ; c'est encore lui qui doit consacrer plusieurs heures à rencontrer les employés potentiels…

De son côté, le candidat au poste n'a qu'à s'assoir et à répondre gentiment aux questions qu'on lui pose. Point de fatigue particulière ou d'organisation lourde à gérer. Il lui suffit de se présenter au lieu et à l'heure souhaités.

Lorsque l'embauche a été finalisée, les tâches sont inversées : l'employeur devient celui qui regarde l'employé faire sa part du travail et qui le juge, lorsque cela est nécessaire. Ce processus à deux étapes est un passage obligatoire pour une relation harmonieuse entre l'employeur et l'employé.

Chavou'oth : rendre la monnaie de la pièce

À Pessa'h (la Pâque juive), en mettant fin à la période d'esclavage des juifs en Égypte, c'est D-ieu qui a été l'organisateur de la “soirée”. C'est Lui qui a fait les miracles ; c'est Lui qui a fait périr les égyptiens… De leur côté, les juifs ont dû seulement faire leurs bagages et sortir d'Égypte. C'est le Créateur qui a décidé ce qui devait arriver, la façon dont cela devait arriver et la conclusion de l'évènement.

Une fois libérés de leur statut d'esclaves, les juifs ont eu cinquante jours pour se préparer à recevoir la Parole divine. Ces préparations étaient une condition nécessaire pour changer de statut et revêtir les habits d'un peuple sans liens et sans entraves. C'est cette partie du processus qui a permis de transformer un peuple parmi les autres en un peuple unique : celui du Livre.

Le don de la Tora fait partie de notre vie. C'est à nous de nous préparer tous les jours pour recevoir la Volonté divine. De quelle façon pouvons-nous nous préparer ? En suivant les halakhoth (lois juives) et en ouvrant notre cœur à D-ieu. C'est en nous adressant tous les jours au Maître du monde – pour Lui dire combien nous L'aimons, combien nous avons honte de notre petitesse, combien nous avons besoin de Lui pour qu'Il nous rapproche de Lui… – que nous nous préparons pour Chavou'oth. Mettons-y toute notre énergie et toute notre volonté : il reste encore quelques jours pour déclarer notre flamme à celui qui nous a créés-e.