Lire les Téhilim (Psaumes) 10:5


“Les voies [du méchant] sont prospères en tout temps, Tes jugements passent au-dessus de sa tête ; tous ses adversaires, il les renverse d'un souffle.” (Psaumes 10: 5)

Il peut arriver que nos adversaires reçoivent une « bénédiction » du Ciel : le succès dans leurs entreprises, même si elles s'opposent à la Volonté divine. Dans ce cas, nous devons reconnaître que la justice de D-ieu dépasse l'entendement humain et que lorsque les méchants rencontrent le succès, il est préférable de nous protéger et de nous tenir éloignés d'eux.

Ne pas expliquer l'inexplicable

Le méchant (racha' ) n'est pas celui qui ignore la volonté du Ciel et vit selon le mode des non-juifs. Souvent, son mode de vie s'explique par l'absence d'une éducation adéquate pendant son enfance, qui lui aurait fait comprendre la gravité de ses fautes. Bien sûr, cette personne doit saisir toutes les opportunités que le Créateur lui offre pour se repentir et si elle ne le fait pas, elle devra en expliquer les raisons après sa mort.

Plutôt, le méchant est celui qui se dresse d'une façon directe et effrontée devant les commandements de D-ieu en les dénonçant, ainsi qu'en faisant son possible pour empêcher ceux qui désirent les suivre de poursuivre leur objectif. En s'opposant de la sorte au Maître du monde, il court à sa perte certaine. Pourtant, nous constatons régulièrement que les personnes aussi mauvaises semblent vivre dans l'opulence et rencontrent le succès dans leurs affaires... En d'autres termes, ces personnes semblent mettre à mal le concept de la perfection de la Justice divine.

Si les voies des méchants sont quelquefois prospères, c'est qu'Hachem veut qu'il en soit ainsi. S'ils dominent leurs contemporains, c'est du Ciel que leur est donné la force de vaincre. Cette situation est d'autant plus étonnante que le plus souvent, ces personnes ne se cachent pas de ne prêter aucune attention aux commandements et jugements de D-ieu ! Comment peut-on expliquer ce phénomène étonnant ?

La réalité est simple : nous ne pouvons pas connaître avec précision la nature des Jugements divins et c'est avec une émouna (foi) totale que nous devons croire en leur perfection. Certes, nous devons agir avec intelligence et admettre que la force de nos adversaires peut s'avérer plus puissante que la nôtre. C'est pour cette raison qu'il peut être prudent de refuser le combat dans certaines occasions.

Cependant, nous ne devons pas déduire du succès provisoire des méchants qu'il est envisageable d'emprunter leurs voies, qu'à D-ieu ne plaise. C'est de multiple façons que notre émouna est mise à l'épreuve en ce monde et la réussite des ennemis d'Hachem en est une grande. Pourtant, si nous restons fermes en nos convictions, notre confiance en le Maître du monde restera immuable et nous donnera la force afin de continuer à avancer dans la bonne direction : celle du rapprochement avec D-ieu.

Voici un principe fondamental du judaïsme : rien ne passe inaperçu aux yeux du Créateur et si la moindre mitswa accomplie ne sera pas oubliée, il en est de même avec les transgressions, que D-ieu nous protège. Les méchants devront rendre des comptes un jour ou l'autre – avant ou après leur mort – et lorsque cette heure arrivera, nous danserons de joie de ne pas partager leur lot !

À suivre...

Ce Dvar Tora est dédié à la guérison de Lionel ben Sarah.