La princesse se marie !


Que l'attente fut longue ! Finalement, la patience de la princesse avait payé : les invitations ont été envoyées et les personnes seront nombreuses à venir à cette soirée exceptionnelle : dans quelques jours, la princesse se marie ! Les larmes versées ont été entendues et le futur prince a été choisi parmi les élèves de Rabbi Na'hman de Breslev.

Mazal Tov !

La traversée du désert est une spécialité juive. Nos ancêtres nous ont montré le chemin à suivre : c'est rempli d'émouna (foi) qu'il faut avancer lorsque tous nos repères sont perdus. Lorsque notre âme s'attache à ses racines, point besoin de boussole. Le Créateur nous a créés pour que nous Lui criions notre dépendance totale à son égard ; c'est exactement ce qu'avait fait la princesse depuis plusieurs mois. Dans quelques jours, elle recevra sa récompense : sous la 'houppa et avec des chants, c'est remplie d'émoi et le cœur prêt à exploser qu'elle entendra un verre se casser et les invités crier : « Mazal Tov ! Mazal Tov ! ».

Perdus au milieu du désert, nous semblons voués à une fin certaine. Au bord du désespoir, nous rassemblons nos dernières forces et remettons notre vie entre les mains du Maître du monde. Nous ne savons plus où est la gauche, ni la droite ; la bonne direction, ni la mauvaise. Que faire ? L'âme juive possède un trésor unique qui lui a été confié lors de sa descente en ce monde : un lien inaltérable avec les plus hautes sphères célestes et Celui qui y réside, le Créateur.

Une âme juive qui s'adresse à D-ieu vit pleinement. L'âme de la princesse est pleine de vie ; de fait, elle est notre exemple de vitalité ici-bas ! C'est cette âme d'une valeur indescriptible qui va se joindre à celle d'un élève de Rabbi Na'hman. Si j'étais à la place des futurs époux, je réserverais une assiette pour le Tsadiq. Cela ne doit faire aucun doute : Rabbi Na'hman sera présent lors de la réception et si nous ne pourrons pas le voir, c'est que nous sommes trop éloignés de sa sainteté.

La joie et le bonheur de la princesse – ainsi que nos vœux de réussite – sont des instants rares de la vie. C'est un chantier immense qui l'attend, mais elle est prête à relever le défi. Les ressources et l'énergie ne lui manquent pas et le futur prince en aura autant qu'elle pour parvenir à remettre le train sur la voie. Le chef de gare n'aura qu'à siffler un coup – et le 'hatan dire « Haré At Méqoudéchette » – pour que la locomotive s'élance de toute sa force.

La patience est un élément essentiel de notre relation avec Hachem. La princesse a vécu son test avec dignité, persévérance et sans jamais perdre espoir. Les jours ne se vivaient pas toujours sous un ciel dégagé, mais l'orage n'éclata jamais. La princesse avait senti plusieurs fois qu'elle était au bord du précipice mais son âme sainte l'avait sauvé à chaque fois. Dans quelques jours, c'est à un mariage saint que nous pourrons assister.

« Maître du monde ! Merci de me faire compter parmi les connaissances de cette princesse. Au milieu des champs de Samarie, son nom a souvent retenti pour attirer ton attention. Si Tu me prêtes force, c'est parmi les invités que je partagerais cette joie d'un autre monde. Lorsque j'entendrai les « Mazal Tov ! Mazal Tov ! » retiens mon corps pour qu'il ne saute pas au cou du 'hatan ; retiens mon âme pour qu'elle ne quitte pas mon corps devant tant de joie.

La petite princesse est grande. La couronne posée sur sa tête projette sa lumière sur toutes les personnes qui s'en approche. « Arbé Na'has ! Chéyé Binyan Adé 'Ad ! »

Ce Dvar Tora est dédié à la guérison de Zeev ben Solange.