Likouté Moharan : la citation du jour


“Une personne qui est dépendante d'autres estime qu'il est extrêmement difficile de prier au sein d'un groupe.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 66)

Commentaire : Si nous désirons que nos prières revêtent les habits de la vérité, elles doivent être dirigées uniquement vers D-ieu. Cependant, si nous accordons de l'importance au regard des personnes qui nous entourent pendant la prière, nous nous éloignons de l'aspect de vérité.

Ce phénomène peut être compris sous deux aspects : un positif et un négatif. Le premier cas est celui de la personne qui désire impressionner son entourage sur sa façon de prier. Balancement de la tête, mouvement du corps... On comprend sans difficulté que cette personne est extrêmement loin de la vérité.

D'autre part, une personne peut se sentir envahie d'un sentiment d'amour pour Hachem et d'une soudaine envie de coller au Divin. Sous l'émotion, des larmes lui montent aux yeux, jusqu'au moment où... elle s'inquiète de ce que les autres penseront d'elle. Dommage, mais cette personne aussi s'est éloignée de la vérité.