Lire les Téhilim (Psaumes) 5:6

Lire les Téhilim (Psaumes) 5:5

(Pour lire l'introduction à cette série, cliquez ici.)

“Les fanfarons ne peuvent se maintenir sous Ton regard ; Tu détestes tous les artisans d'iniquité.” (Psaumes 5:6)

Les « fanfarons » sont les personnes qui pensent pouvoir emprunter un chemin parallèle à celui de D-ieu, tandis que les « artisans d'iniquité » sont ceux qui s'opposent d'une façon directe au Créateur. Dans les deux cas, la réussite n'est pas leur lot.

Être plus fort que le mal

Un jeune enfant se saisit d'une pièce d'un puzzle et essaie de l'introduire dans un emplacement qui n'est pas le sien. Malgré les nombreuses tentatives, les chances de voir l'enfant réussir son entreprise sont nulles. En aucun cas nous ne pourrions penser qu'il parviendra à introduire la pièce : celle-ci n'est pas prévue pour entrer à cet endroit !

Lorsque nous pensons pouvoir mener une vie paisible et bercée par la réussite sans nous soucier de la Volonté divine, nous commettons une erreur grave. Le Maître du monde sait parfaitement les raisons de notre éloignement d'avec le Divin : éducation déficiente reçue pendant nos premières années, erreurs involontaires de notre part... Tous ces facteurs sont pris en considération par Hachem qui ne désire que notre bien.

Chaque individu est différent et le réveil spirituel qui doit être le nôtre n'est certainement pas le même que celui de notre voisin. Cependant, nous partageons tous un point commun : celui de multiplier nos efforts afin de saisir la main qu'Hachem nous tend pour nous permettre de nous rapprocher de Lui. À chacun son heure et sa forme, mais cette main est tendue à tous, sans exception.

La personne qui conduit sa voiture le Chabath – que D-ieu nous préserve – sans savoir pleinement la peine qu'elle inflige au Créateur n'est redevable qu'en partie de sa faute. Si l'éducation de cette personne n'a été faite que de Victor Hugo, des Simpson et de l'équipe de France de football, il tiendrait du miracle qu'elle se sente proche du spirituel. C'est pour cette raison que la compassion céleste possède de nombreuses raisons de s'appliquer sur nos pauvres personnes.

Pourtant, à plusieurs reprises au cours de notre vie, Hachem nous offre des opportunités uniques pour nous rapprocher de Lui. Ces opportunités peuvent prendre diverses formes : un livre que nous voyons « par hasard », une personne que nous rencontrons « sans le vouloir réellement »... Ces moments sont ceux qui ont été choisis par le Ciel pour nous faire réfléchir sur notre mode de vie et pour nous permettre de considérer notre vie sous un nouvel aspect.

Ceci est une règle absolue : nous pouvons mener notre vie avec D-ieu, sans Lui ou contre Lui. Dans le premier cas, l'intensité de notre rapprochement dépendre de notre volonté réelle d'y parvenir. Dans le second cas, Hachem continuera à nous envoyer des signes pour nous inciter à nous faire abandonner un chemin qui ne peur mener qu'à l'échec. Dans le dernier cas, les foudres du Ciel s'abattront un jour ou l'autre sur la personne – que D-ieu nous préserve – sans que celle-ci puisse trouver un prétexte à ses égarements spirituels.

Nous devons multiplier sans fin nos prières afin de ne laisser passer aucun signe envoyé par le Ciel. Peu importe le niveau auquel nous nous trouvons aujourd'hui : si nous affichons notre désir de vouloir écouter une autre voie, Hachem nous prendra Lui-même par la main afin de nous guider dans la bonne direction. Tout ce que cela demande est notre accord de principe. Puissions-nous le donner aussi souvent que possible et avec autant d'intensité que notre cœur nous le permet !

À suivre...