Likouté Moharan : la citation du jour


“Lorsqu'une personne ne respecte pas la pureté sexuelle, elle fait d'elle-même un dieu.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 11)

Commentaire : Existe-t-il un plaisir plus personnel que celui lié au domaine sexuel ? D'une certaine façon, on peut dire que les plaisirs relatifs aux relations sexuelles représentent l'essence des plaisirs que nous recherchons. C'est pour cela qu'il existe peu de plaisirs où l'ego de la personne est autant mis de l'avant que le plaisir sexuel.

La pureté sexuelle inclut : l'acte (pas de relations interdites, pas de masturbation…), les paroles (discours propre et respectueux de l'Autre) et la pensée (interdiction de penser à des choses interdites).

Un individu qui ne respecte pas la pureté sexuelle se met au premier rang de ses préoccupations terrestres. S'il ne résiste pas à ses désirs malsains, il risque de causer énormément de dégâts autour de lui. À l'opposé, la personne qui parvient à rester pure dans ce domaine a accompli un grand pas vers D-ieu.

Ce Dvar Tora est dédié à la guérison de Sarah bat Deborah.