Likouté Moharan : la citation du jour


“Chaque personne doit rectifier tout ce qu'elle a fait en péchant d'une façon involontaire.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 19)

Commentaire : À priori, cette déclaration semble surprenante. Si une personne commet une transgression d’une façon volontaire, on comprend aisément la raison pour laquelle elle doit rectifier ce qu’elle a fait. Cependant, si une faute a été commise sans l’intention de la faire, qu’a-t-elle à se reprocher ?

Dans la mesure où Hachem dirige le monde et où rien n’est laissé au hasard, une personne qui faute involontairement ne peut prétendre que cela est “le fruit du hasard.” Certes, sa part de responsabilité est moindre que la personne qui faute d’une façon volontaire, mais elle doit cependant réfléchir aux raisons de cette faute qu’elle n’avait pas voulue.

Ce principe correspond à la règle générale selon laquelle nous devons toujours chercher la présence de D-ieu à nos côtés. Savoir que nous ne sommes jamais seuls-es signifie également qu’aucune de nos actions n’est laissé entre les mains du hasard.