Trouver son guide spirituel


Les personnes qui cherchent un guide spirituel se trouvent devant une question difficile à résoudre : “Quels critères dois-je prendre en considération pour trouver la personne qui m'aidera à me rapprocher de D-ieu ?”

Nous pensons souvent que l'érudition est le critère principal qui doit diriger notre choix. Même s'il faut effectivement tenir compte du niveau général de connaissance de notre éventuel guide, nous avons tort de croire qu'il s'agit de l'indice majeur.

Le maçon et le guide

Dans le domaine laïc, l'érudition est non seulement le critère le plus important auquel on pense, mais le plus souvent, il s'agit même du seul. Expliquons-nous :

Si je désire faire construire un mur de clôture pour mon jardin, je désire certainement en confier la tâche à un maçon compétent. L'étendue du savoir nécessaire à une telle construction (l'érudition) est ainsi ce qui m'intéresse de connaître chez les éventuels candidats. Après avoir choisi le maçon idéal, peut m'importe de savoir ce qu'il fait de ses week-ends ou s'il est un mari exemplaire.

Également, lorsque nous désirons suive une formation, nous désirons être formés par des enseignants à la hauteur de leur tâche. Il ne nous viendra sans doute pas à l'idée de nous renseigner sur la moralité de notre professeur. La seule chose que nous lui demandons, est d'être compétent dans sa matière.

Dans le domaine spirituel, les choses ne se présentent pas de la même façon. La sagesse provenant de l'étude, il est évident que mon futur guide devra avoir une bonne connaissance des Écritures saintes. Cependant, si son voisin connaît plus de choses que lui, cela ne signifiera pas qu'il est plus sage pour autant.

Ici réside la différence entre le laïc et le spirituel : dans le monde laïc, il n'est pas demandé à la personne de faire sienne son enseignement. Dans le monde spirituel, celle qui ne fait pas sien ce qu'elle apprend est dangereuse.

Certaines personnes excellent à faire le grand écart : de beaux discours accompagnés de gestes et références bien venus font impression sur les auditeurs. Pourtant, en leur for intérieur, ces personnes peuvent être pourries. Ce qu'elles cherchent est l'argent, le respect et autres futilités de ce monde. Combien de prières devons-nous prononcer pour nous tenir éloignés de ces maudits !

Les lecteurs et les lectrices de La Pause-Café m'envoient régulièrement des questions à propos des problèmes liés à la vie conjugale, à l'éducation de leurs enfants… Si certains prennent du plaisir à lire La Pause-Café, cela me ravi. Pourtant, savoir écrire ne m'a pas encore rendu suffisamment sage pour aider d'autres personnes à régler leurs problèmes... surtout s'il sont importants.

Pour répondre à la question du début, la recherche d'un guide spirituel se fait avant tout avec l'aide de prières. Il faut demander au Maître du monde de nous ouvrir les yeux afin de trouver la personne qui saura nous aider, en toute vérité, sincérité et simplicité. Ensuite, il faut redoubler d'ardeur dans notre étude : plus de Tora signifie plus de sagesse et partant, de savoir nécessaire pour discerner celui qui nous guidera.

Ce Dvar Tora est dédié à la guérison de Janice bath Carmen.