Lire les Téhilim (Psaumes) - 1:1 (2)


(Pour lire l'introduction à cette série, cliquez ici.)

“Heureux l'homme qui ne suit pas les conseils des méchants, qui ne tient pas dans la voie des pécheurs et ne prend point place dans la société des railleurs.” (Psaumes 1:1)

(2ième partie de l'explication du 1er verset du 1er chapitre des Téhilim. Pour lire la 1ière partie, cliquez ici.)

Le deuxième conseil du Roi David consiste à ne pas fréquenter les pécheurs. Il existe une différence importante entre les personnes méchantes et les pécheurs. Les premiers cherchent à faire chuter les personnes de leur entourage, tandis que les pécheurs se contentent de chuter seuls. Si les méchants ne supportent pas l'existence des personnes qui désirent suivre la Volonté divine, les pécheurs relativisent en pensant que chaque personne possède son style de vie.

Se tenir dans l'entourage des pécheurs est dangereux car malgré leur absence de volonté de nous entraîner avec eux, nous risquons de chuter en pensant que nous sommes différents et que nous saurons résister, ne pas commettre une telle faute. Ceci est une grave erreur dont le nombre de victimes est important. Quelle personne est suffisamment forte pour être certaine qu'elle ne tombera pas ?

Pour quelle raison disons-nous souvent à nos enfants qu'ils doivent avoir des amis qui possèdent de bonnes manières ? Parce que nous savons qu'il est naturel d'être entraînés par les personnes que nous fréquentons. En ne nous tenant pas “dans la voie des pécheurs” nous mettons entre eux et nous une distance qui peut nous éviter bien des problèmes !

Enfin le Roi David nous conseille de ne point prendre “place dans la société des railleurs.” Cela signifie que nous ne devons pas nous mêler aux personnes qui se délectent dans la moquerie, les paroles méchantes, les critiques continuelles… La médisance que ces personnes prononcent à longueur de journée est une véritable arme dont les dégâts sont ravageurs.

Nous avons tous des choses plus intéressantes à faire que de parler des autres et de railler les personnes de notre entourage. La bouche des personnes juives est sainte et elle doit servir avant tout à servir et à louer D-ieu. Penser à qualifier le comportement des autres est une erreur ; en parler est – le plus souvent – une transgression.

En résumé : 1) nous devons chercher conseils uniquement auprès des personnes bonnes et kachères ; 2) même si une personne n'est pas méchante, si elle ne suit pas la Volonté divine et qu'elle ne cherche pas à améliorer son comportement, nous avons de bonnes raisons de nous en tenir éloignés ; 3) les personnes que nous fréquentons ne doivent pas être celles qui se moquent des autres, qui médisent ou qui passent leur temps à parler de tout et de n'importe quoi.