La Tora est spirituelle


“La Tora (Bible) est spirituelle. Ainsi, la personne dont les actions sont pures, droites et dont l'intellect est dirigé vers le spirituel peut saisir toute la Tora. De plus, cette personne n'oubliera strictement rien de ce qu'elle aura appris. Cela s'explique par le fait que tout ce qui est du domaine spirituel n'occupe aucun espace. Conséquemment, la Tora peut être développée tout en restant dans l'intellect de la personne.”

“Cependant, la personne qui donne un aspect matériel aux paroles de la Tora [par exemple : elle étudie pour obtenir le titre de “rabbin”, pour obtenir un salaire plus élevé…] – et en fait une chose concrète – ne possède pas le même avantage. L'étude de cette personne possède une mesure précise et une quantité limitée : tout dépend des limites intellectuelles de cette personne. Selon la nature de son intellect, elle pourra saisir plus ou moins de matériel dans son esprit, pas au-delà.”

“Si une telle personne désire obtenir plus de connaissances, elle doit au préalable se débarrasser de ce qu'elle a déjà appris. Cela correspond à l'ordre normal des choses matérielles : si une chose est déjà pleine et qu'on désire la remplir encore, ce qui s'y trouve déjà est rejeté, expulsé. De cette situation naît l'oubli.” (Rabbi Na'hman de Breslev – Likouté Moharan 1:10)

Cette leçon du Likouté Moharan nous permet de comprendre la raison pour laquelle il est extrêmement difficile de se souvenir de tout ce que nous devons apprendre dans le domaine du matériel. Dans la mesure où nous apprenons toujours pour une raison concrète (obtention d'un diplôme, d'un savoir spécifique, augmentation de revenus…) tout ce qui est censé entrer dans notre cerveau revêt l'aspect quantitatif du matériel.

D'autre part, lorsque nous apprenons sans motif ultérieur, notre capacité de mémoire est augmentée d'une façon prodigieuse. Cela se produit souvent lorsque nous apprenons un sujet spirituel. Dans ce cas, nous apprenons uniquement car cela correspond à la volonté de D-ieu et nous n'attendons pas en retour de recevoir un avantage particulier de cette étude. Cela permet de multiplier sans fin notre mémoire et tous les concepts appris résideront très longtemps dans notre esprit.

C'est pour cette raison que la véritable étude est celle du cœur. Nous savons tous-tes que ce qui nous tient à cœur ne se sépare pas facilement de nos personnes. D'autre part, ce qui nous est difficilement supportable a non seulement de la difficulté à entrer en nous, mais en sort encore plus vite !

Maître du monde, aide-moi à aimer l'étude de Ta parole pour sa beauté et pour rien d'autre. Je ne désire recevoir en échange de cette étude ni salaire, ni respect, ni autre avantage de ce monde. Étudier Ta parole et la porter à mon cœur représente mon plus grand plaisir ; aide-moi à vivre à la hauteur de Ton espérance. Amen.