Likouté Moharan : la citation du jour


“Pour chaque chose sainte qu'une personne doit entreprendre, on lui accorde auparavant le désir de la faire.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 66)

Commentaire : Nous pensons et disons souvent que tout vient du Ciel. Pourtant, nous croyons que le désir nous appartient. Ainsi, nous sommes convaincus que désirer se lever le matin pour aller prier ou désirer faire telle ou telle autre chose ne dépend que de nous. Ceci est inexact : le désir aussi est envoyé du Ciel.

Voilà le paradoxe auquel nous faisons face : si notre désir dépend d'une décision du Créateur, comment peut-Il nous reprocher de ne pas Le désirer assez souvent ? En d'autres termes, ne serait-ce pas à D-ieu Lui-même de faire naître en nous le désir de nous rapprocher de Lui ?

La réponse est qu'Hachem nous envoie régulièrement des allusions discrètes qui peuvent être comparées à autant d'appels de Sa part pour nous réveiller de notre torpeur spirituelle. Ensuite, nous possédons le libre-arbitre de relever ces signes venus du Ciel ou de les ignorer. Dans le premier cas, nous pourrons grandir et avancer dans le chemin de la Tora et dans le second, nous pourrons continuer à prétendre que D-ieu n'a rien fait pour nous aider.