Rassemblez-vous et écoutez, enfants de Ya'aqov (3)


(Ceci est la troisième partie d'une leçon donnée par le Rav Shalom Arush, chelita. Pour lire la deuxième partie, cliquez ici. Cet article est le deuxième d'une série de divré Tora à propos du voyage sur la tombe de Rabbi Na'hman à Ouman pour Roch Hachana. Pour lire tous les articles, cliquez ici.)

Le Qirouv Re'hoqim est possible grâce avant tout à la paix et l'unité ! L'amour et l'unité sont les choses qui attirent les personnes, tandis que les controverses sont ce qui les repoussent et les chassent. Par conséquent, il revient à chaque participant du Qiboutz de sourire à tout le monde, particulièrement aux personnes qui sont ici pour la première fois.

Il faut également aider ces personnes à trouver un endroit où elles pourront loger et s'acclimater à leur nouvel environnement. Cette attitude est la plus belle façon de servir Rabbi Na'hman : en agissant en sorte que le Qiboutz soit un succès. En étant serviable et amical envers chaque personne, on encourage les souvenirs fabuleux à propos du Qiboutz, c'est-à-dire des souvenirs d'amour et d'unité. Ces personnes voudront revenir et amener avec elles encore plus d'amis.

C'est seulement la personne qui se sent liée amoureusement avec tous les 'hassidim breslev qui peut recevoir la lumière du Tsadiq et la répandre autour d'elle grâce au Qirouv Re'hoqim. Comprendre la lumière et les enseignements du Rabbi ne dépend pas seulement de notre connaissance du Liqouté Moharan.

Le Rabbi lui-même a dit : « Restez soudés et vous m'attirerez sur vous.» Nous devons être ensemble afin de recevoir la lumière du Rabbi Na'hman. De fait, il est certain que le Rabbi ne se trouve pas aux côtés d'une personne qui est impliquée dans les controverses et que cette personne ne peut pas comprendre le Rabbi, ni recevoir sa lumière sainte.

Ne pas éprouver un sentiment d'amour pour les 'hassidim breslev et pour toutes les personnes qui participent au Qiboutz saint est un signe que la personne n'a pas compris ce que Rabbi Na'hman nous a enseigné. Selon le Rabbi, la paix dépend de la compréhension. Il est écrit dans le Liqouté Moharan (I, 56) :

« L'amplitude de la paix dépend de l'importance de notre prise de conscience de l'existence de D-ieu. La paix dépend bel et bien de cette prise de conscience, tel qu'il est écrit (Isaïe 11:6-9) : " Alors, le loup habitera avec la brebis et le tigre reposera avec le chevreau... car la terre sera pleine de la connaissance de D-ieu..." Il y aura alors une paix tellement merveilleuse dans le monde que deux choses opposées pourront vivre ensemble. Cela la conséquence de la prise de conscience de l'existence d'Hachem.

Grâce à notre prise de conscience, la paix est augmentée car la colère et la cruauté sont annulées grâce à elle. Celles-ci sont la conséquence de l'absence de cette prise de conscience, tel qu'il est écrit (Kohelet 7:9) : " La colère est à demeure au sein des fous." Plus nous possédons de savoir, plus la Compassion divine est présente dans le monde.»

C'est pour cela que Rabbi Na'hman a dit : "Le monde s'émerveillera devant l'amour qui règnera entre nous." Le Rabbi savait très bien qu'il nous léguait un savoir et une compréhension extraordinaires de D-ieu. Ce savoir et cette compréhension en sont une d'amour et de paix ; il pensait que ses élèves et sympathisants garderaient certainement à l'esprit cette notion. Par conséquent, il était persuadé que le monde serait émerveillé par l'amour qui règnerait entre nous.

Rabbi Na'hman était parfaitement conscient de la nature merveilleuse du chemin sur lequel il nous menait : un chemin sur lequel chaque personne qui l'emprunterait ne connaîtrait ni la jalousie, ni la lutte entre individus, ni la haine... C'est pour cette raison qu'une personne qui vit avec ces caractéristiques n'a pas encore reçue le savoir et l'enseignement du Rabbi.

Tout cela est lié à ce que nous a dit le Rabbi : que nous devons rapprocher de D-ieu l'ensemble du peuple d'Israël. Si le monde voyait de ses propres yeux l'amour qui règne entre nous, cela l'amènerait à se rapprocher de nous. Cependant, si le monde voit la haine et les controverses entre nous, il s'éloignera de nous. Nous devons savoir que si nous éloignons une personne du Rabbi, nous commettons la pire des choses au monde et que D-ieu nous demandera d'en rendre compte. Nous savons tous que Rabbi Na'hman a dit qu'il permettait tout, à l'exception de voir son nom déshonoré.

Les controverses – plus que tout autre chose – font que le nom du Rabbi est déshonoré. Rav Avraham b'Rav Na'hman a dit qu'il a constaté à plusieurs reprises que les personnes qui causaient des controverses lorsqu'ils étaient sur la tombe du Rabbi ne finissaient pas l'année !

Rabbi Shalom Arush, chelita.