Quel culot !

Sweet Wine?

"Daniel,

Ma femme et moi-même avons reçu une invitation pour Chabath et ma femme a répondu – par email – que nous serions heureux d'apporter une bouteille de vin. Voici un extrait de la réponse que nous avons reçue : “Pour être honnêtes, nous préférons de loin un vin doux que sec ; ainsi, si vous n'avez que du vin sec, gardez le plutôt pour des personnes qui l'apprécieront!”

Cela ne me dérange pas de faire des efforts pour faire plaisirs aux personnes qui nous ont invités ; cependant, je ne désire pas leur amener un vin de mauvaise qualité, même si c'est ce qu'elles aiment ! En ce qui concerne les vins doux, j'avoue ne rien y connaître. Avez-vous une suggestion à me faire ou dois-je me présenter chez ces personnes avec les biscuits faits par me femme ?” (Eliyahou S.)

Eliyahou...

En lisant la réponse que vous avez reçue, une chose me dérangeait, mais je ne savais pas vraiment quoi. En relisant cette réponse pour la troisième fois, j'ai finalement découvert la raison de ma gêne : le culot ! Franchement, je ne peux pas m'empêcher de penser que préciser dans un e-mail « Pour être honnêtes, nous préférons de loin un vin doux que sec ; ainsi, si vous n'avez que du vin sec, gardez le plutôt pour des personnes qui l'apprécieront » est faire preuve d'un culot évident.

Lorsque nous invitons des personnes chez nous, il est parfaitement dans l'ordre des choses de suggérer d'amener une bouteille de vin ; cependant, je pense qu'il n'est pas poli de préciser quels sont nos goûts. Après tout, pour quelle raison ne dirions-nous pas qu'il ne sert à rien d'amener une bouteille de moins de 50€ ?

De plus, il est de la responsabilité des personnes qui en invitent d'autres de faire leur possible pour que leurs invités se sentent à l'aise chez eux. Il va sans dire qu'en étant invités, nous devons être polis, courtois et contribuer de notre mieux à rendre la soirée agréable. Cependant, il n'est pas de la responsabilité des invités d'assurer le confort des propriétaires des lieux ou des autres invités présents.

À vrai dire, je trouverais que l'attitude de la personne qui a envoyé le e-mail aurait été plus acceptable si l'échange avait été oral : par téléphone ou lors d'une rencontre. En discutant à vive voix, il est possible d'être plus simple qu'en écrivant une lettre et de formuler une demande amicale dans le style : « Si vous pouviez amener un vin doux plutôt que sec, cela nous ferait énormément plaisir. » En d'autres termes, il faut faire attention à ne pas donner l'impression qu'on demande quelque chose de précis à nos invités, même si l'on peut faire une suggestion.

Les appels téléphoniques possèdent souvent un aspect plus personnel et permettent une réaction immédiate si l'on s'aperçoit qu'on a fauté. Si j'avais été dans votre situation, voilà ce que j'aurais répondu : « Parfait ! Nous amènerons deux bouteilles : une de vin doux et une de vin sec afin de contenter tout le monde ! »

Pour répondre à votre question :

Vous faites face à un dilemme. En fait, tout dépend du degré de sophistication des personnes qui vous ont invités. Préférer « seulement » un vin doux peut indiquer un niveau relativement peu élevé de sophistication. Cela signifie qu'il est sans doute regrettable de dépenser un montant significatif d'argent pour une bouteille qui ne sera pas appréciée à sa juste valeur. Évidement, vous pouvez toujours acheter un vin qu'on sert avec les desserts, mais ces vins ne conviennent pas pour le repas. Cela est sans doute problématique car je suis certain que vous désirez apprécier non seulement le moment du dessert, mais tout le repas !

En ayant tout cela à l'esprit, voici quelques suggestions qui me viennent à l'esprit :

(a) Si vous pouvez convaincre votre hôte que le vin devrait être servi uniquement pour le dessert :

  • Maison Golan Heights, Heightswine, Yarden, 2008, 2007 ou 2006
  • Maison Golan Heights, Noble Semillon, Botrytis, 2005
  • Carmel, Gewurztraminer, Late Harvest, Single Vineyard, Sha'al, 2009, 2008 ou 2007

(b) Si le vin sera servi pendant le repas :

  • Maison Golan Heights, Gewurztraminer, 2010 ou 2009
  • Maison Golan Heights, Muscat, 2010 ou 2009

(c) Autres vins que votre hôte pourra sans doute apprécier, même si cela ne sera pas forcément votre cas :

  • Carmel, Muscat, Young Selected, 2010
  • Carmel, Carignano, Young Selected, 2010

Ma suggestion : achetez un vin de la catégorie (a) et amenez les biscuits de votre femme. Ensuite, dites (l'air de rien) que le vin serait le plus apprécié s'il était servi avec les biscuits !

Bonne chance et dites-moi comment c'est passé la soirée.

Daniel Rogov

Afin de lire d'autres articles de Daniel Rogov, cliquez ici ;

Afin de lire d'autres articles à propos des Vins d'Israël, cliquez ici.

Ce Dvar Tora est dédié à la guérison de Daniel ben Miriam.