Le macho et le dégustateur de vin

Wine tasting

Il existe deux croyances liées au monde du vin qui sont très populaires, mais que j'aimerais néanmoins démentir aujourd'hui. De fait, ces deux idées ne sont rien moins que de pures et simples absurdités. Selon la première croyance, nous devrions croire que les hommes sont plus qualifiés que les femmes afin de goûter les vins ; selon la seconde, certains vins sont plus approprié pour les hommes, tandis que d'autres le seraient pour les femmes.

Et le gagnant est...

Depuis de nombreuses années – disons au moins soixante – il a été démontré que la capacité de goûter les vins (ou toute autre sorte d'aliments ou de boissons) est déterminé presque entièrement par les papilles gustatives et la densité des organes sensibles à l'odeur qui se trouvent dans les narines.

Pendant une trentaine d'années après ces premières découvertes, la recherche fut relativement calme dans ce domaine. Cependant, depuis le milieu des années 1990, l'intérêt sur le sujet a repris le devant de la scène en Europe et en Amérique du nord ; la raison de cet engouement nouveau est l'intérêt qu'accordent les producteurs d'aliments à la cible idéale que devraient viser leurs campagnes publicitaires. À cette fin, plusieurs rechercher importantes furent entreprises et notamment dans les universités de Cornell, de John Hopkins et de Grenoble. Dans tous ces cas, les biologistes sont parvenus à des conclusions similaires.

La première était plus ou moins connue depuis plus d'un siècle par les personnes impliquées dans l'industrie des aliments et du vin. Le public peut être classer en trois catégories : les non-dégustateurs, les dégustateurs normaux et les super-dégustateurs. Ces trois catégories correspondent respectivement aux personnes dont les capacités sont limitées, normales et au-delà de la normale en ce qui concerne leurs facultés à discerner les goûts et les odeurs dans les aliments et les boissons.

Ce qui étonna les chercheurs (dont la majorité était des hommes) et le public des dégustateurs (et plus particulièrement les plus machos des hommes de ce groupe) fut la seconde conclusion selon laquelle près de 80% des super-dégustateurs sont des femmes plutôt que des hommes ! Dit simplement, les femmes possèdent une propension génétique à avoir un plus grand nombre de papilles gustatives et une plus grande concentration d'organes sensibles à l'odeur. Tout cela rend les femmes plus aptes à goûter les vins que la majorité des hommes.

Par conséquent, il est possible de conclure que ce n'est pas le fruit du hasard si les femmes qui écrivent à propos de la nourriture et des vins font partie des professionnels les plus estimés de leur champ d'activité.

D'autre part, en ce qui concerne les vins qui seraient plus « appropriés » pour les femmes, cela me fait bien rire. Certes, il existe des vins qui sont décris comme étant « virils », tandis que d'autre sont décrits comme étant « féminins. » Cependant, si on y prête le moindre d'attention, on peut s'apercevoir que cette terminologie se sert de croyances peu judicieuses et de stéréotypes en ce qui concerne ce que les hommes et les femmes sont censés être.

Les vins qui sont décrits comme « virils » le sont car on estime qu'ils sont agressifs, musclés, intenses, au goût de pierre à fusil, puissants, effrontés, manquant d'élégance et même vulgaires. D'autre part, les vins dits « féminins » sont décrits comme souples, doux, subtils, sensuels, câlins, chaleureux ou même « sexy.»

D'un côté, il est certain que ces termes (à l'exception sans doute du dernier) peuvent être utilisés honnêtement afin de décrire des vins. Cependant, cela est différent que de dire que les hommes préfèrent les vins dits « virils », tandis que les femmes préfèreraient ceux décrits comme « féminins. » Selon moi, dire cela est une erreur évidente. De nombreuses analyses de marché récentes faites en France et aux États-Unis ont démontré que les femmes et les hommes ont le même penchant pour les vins intenses, jeunes et agressifs comme pour le vins blancs qui sont souples, subtils et câlins.

Daniel Rogov

Afin de lire d'autres articles de Daniel Rogov, cliquez ici ;

Afin de lire d'autres articles à propos des Vins d'Israël, cliquez ici.

Ce Dvar Tora est dédié à la guérison de Samuel ben Michèle.