Liqouté Moharan : la citation du jour


“Il est certain que même les douleurs, les souffrances et le mal qui peuvent atteindre une personne, qu'à D-ieu ne plaise, ne sont absolument pas vécus comme des évènements négatifs, si celle-ci se concentre sur l'objectif ultime de la vie.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 65)

Commentaire : La fin justifie quelques fois les moyens. Ainsi, une opération chirurgicale douloureuse peut s'avérer nécessaire pour soigner une maladie. Quel malade la refuserait ? Également, un père peut gronder son fils afin de lui rappeler l'importance d'arriver à l'heure aux moments des repas. Etc.

Si nous comprenions réellement la raison des évènements qui font notre vie, nous ne les percevrions jamais comme douloureux, pénibles ou négatifs. C'est seulement parce que nous accordons trop d'attention à ce monde qu'il nous arrive de souffrir, qu'à D-ieu ne plaise.

D'autre part, la personne qui sait que le but ultime de la vie consiste à se rapprocher le plus possible du Créateur et que celui-ci nous donne les moyens de le faire, relèvera dans chaque aspect de son existence les nombreuses opportunités qu'elle a pour se réveiller au spirituel et faire téchouva (se repentir). N'est-ce pas cela le bien ultime ?