Paracha 'Hayé Sara - Rabbi Nathan de Breslev


La Sainteté incluse dans l'argent

“Pour qu''Éfron me cède le Caveau de Makhpéla (le Caveau des Patriarches) qui est à lui, qui se trouve au bout de son champ ; qu'il me le cède pour argent comptant, comme propriété tumulaire au milieu de vous.” (Genèse 23:9)

Avraham Avinou ne voulait en aucune sorte qu''Éfron ne lui offre le Caveau des Patriarches en cadeau. De fait, il est écrit (Genèse 23:9) : “Qu'il me le cède pour argent comptant.” La raison est que cet endroit est entouré d'une importante sainteté.

Pourtant, aussi longtemps qu''Éfron était le propriétaire de ce lieu, les forces du mal l'entouraient de toutes leurs forces. C'est pour cela qu'aux yeux d''Éfron, cet endroit était revêtu d'épaisses ténèbres. La puissance des forces du mal faisait qu'il était impossible de le faire sortir du domaine d''Éfron s'il avait été reçu comme cadeau, c'est-à-dire sans payer pour le recevoir. Plutôt, c'est en argent sonnant et trébuchant qu'Avraham devait le recevoir.

Ceci est une règle importante : il est impossible d'élever la Sainteté sans mettre la main à la poche. Ceci est particulièrement le cas si le niveau de Sainteté est élevé, comme dans le cas du Caveau des Patriarches : un paiement doit être fait.

Ainsi, Avraham Avinou dut verser quatre cents pièces en argent pour acquérir cet endroit. Ces quatre cents pièces font allusion au concept kabbalistique des quatre cents mondes délicieux (les mondes du désir ardent) qui est décrit dans le Zohar. L'explication est la suivante : l'argent que possédait Avraham Avinou était extrêmement saint.

En lui, résidait l'ensemble des Couleurs transcendantes qui correspondent à la Sainteté suprême qui est attachée à l'argent. Ces Couleurs transcendantes représentent la grandeur du Créateur, qui correspond aux quatre cents mondes délicieux dans lesquels les Tsadiqim ressentent un grand plaisir. Ces mondes sont associés avec le concept des Couleurs saintes avec lesquelles nous désirons tous éprouver du plaisir à leur vue.

Un changement important de propriétaire

Il est possible maintenant de comprendre le véritable sens du verset (ibid. 16) : “Avraham (…) lui compta le prix qu'il avait énoncé en présence des enfants de Heth : quatre cents pièces en argent.” De fait, dans chaque pays, l'aspect essentiel du commerce se réalise grâce à l'argent. Toutes les transactions commerciales et les entreprises du monde entier reposent sur l'existence de l'argent. Ceci correspond à ce qui est écrit (Écclésiaste 10 :19) : “l'argent répond à tout.”

La raison est que l'argent inclut toutes les Couleurs transcendantes qui incluent les quatre cents mondes délicieux (mondes du désir ardent), ce qui correspond aux quatre cents pièces d'argent données à 'Efron par Avraham Avinou.

Ainsi, c'est grâce au pouvoir de cet argent qu'Avraham put acheter le Caveau des Patriarches d''Efron. Cette passation de propriété – symbolisée par l'échange de quatre cents pièces d'argent – révéla la grandeur du Créateur.

Lorsqu’Avraham devint le nouveau propriétaire de ce lieu saint, les forces du mal furent vaincues. De fait, même si elles avaient possédé jusque là une forte emprise sur cet endroit, elles tombèrent et furent annulées immédiatement. Ceci correspond à ce qui est écrit (ibid. 17) : “ainsi fut dévolu (en hébreu : 'se leva') le champ d''Éfron…”

Selon Rachi, cela signifie que le champ reçut ''une élévation (une importance accrue) en passant d'un homme du peuple à un roi.'' Tout cela fut possible grâce à la révélation des Couleurs transcendantes contenue dans l'argent d'Avraham.

Cependant, il est certain qu''Efron ne mérita jamais de recevoir un quelconque plaisir de ces Couleurs. De fait, dans la mesure où elles représentent les quatre cents mondes délicieux (du désir ardent), elles s'envolèrent de l'argent dès l'instant où celui-ci passa dans les mains dévolues de Sainteté d''Éfron.

(Traduit et adapté du Liqouté Halakhoth de Rabbi Nathan de Breslev, Hilkhoth Matana, 4:11)