Lire les Téhilim (Psaumes) 8:7

Superboy

“Tu lui a donné [à l'homme] l'empire sur les œuvres de Tes mains et mis tout à ses pieds.” (Psaumes 8:7)

Dans le verset précédent, le Roi David a exposé la nature unique et extrêmement élevée de l'être humain. Les origines saintes de celui-ci, son âme pure et l'immensité de son potentiel en font une créature exceptionnelle. D'une façon logique, l'homme est le « roi de la planète. »

Un roi doté d'une mission spéciale

Une personne doit se rendre à un pique-nique avec sa famille. Quelle joie ! Cela fait si longtemps qu'il était impossible de réunir tout le monde. Cependant, un regard en direction du ciel permet d'apercevoir de gros nuages gris qui menacent sérieusement l'activité familiale. Le père de famille se dirige vers un coin isolé et s'adresse à D-ieu : « Maître du monde ! J'attends ce jour-là depuis plusieurs mois ; je t'en prie : ne gâche pas mon plaisir. Écarte d'un revers de main ces nuages qui risquent de mettre fin à une journée qui s'annonçait pourtant bien.» Quelques minutes plus tard... les nuage ont disparu.

Qui n'a pas vécu ces instants merveilleux de complicité avec Hachem ? Par Sa compassion sans limite, le Créateur peut remplir de plaisir chaque individu de la planète. Ce sont tous les éléments de l'univers que D-ieu met à notre disposition ; à notre demande, Il peut modifier l'ordre de la nature et faire des merveilles. S'il n'est pas entaché par la vanité, l'orgueil ou tout autre sentiment négatif, le pouvoir de l'homme sur les éléments est sans limite car approuvé par le Maître du monde.

Voici les conditions liées à la domination qui a été accordée à l'homme : celle-ci doit respecter la Volonté divine et ne pas chercher à s'opposer aux attentes d'Hachem. L'homme peut réaliser des merveilles sur terre et aucune créature ne peut lui résister... si le Ciel en a décidé ainsi. À l'opposé, l'arrogant et le prétentieux sont jetés loin de l'Abondance divine et la plus petite portion de pain leur sera difficile à obtenir.

Lorsque l'homme désire suivre les voies de la Tora, c'est le plaisir du Créateur qui est sa motivation principale de chacun de ses jours. À la moindre occasion, il saisit sa chance de révéler la gloire de D-ieu et le Plaisir divin devient le sien ; en même temps, ce qui courrouce le Maître du monde l'irrite également. En d'autres termes, ce qui est Lui est devenu sien. L'homme parfait est celui qui n'existe plus et qui ne possède aucune volonté indépendante de celle du Ciel.

L'homme qui atteint ce niveau est le maître de l'univers, placé sous la protection de la Présence divine. Devant un niveau aussi total d'effacement de soi, Hachem ne peut rien lui refuser et cet homme possède même le pouvoir de changer la nature des décrets célestes ! La Justice divine est marquée par la compassion et le Créateur ne peut faire sourde oreille à l'individu qui n'existe plus. Le Tsadiq s'inclut en D-ieu et n'est plus de ce monde.

Tout cela peut nous sembler loin de notre pauvre personne ! Cependant, chaque personne peut – selon son niveau – accorder la gloire au Maître du monde. Lorsqu'un individu contrôle ses mauvaises tendances – afin de plaire au Ciel – il devient maître de lui-même ; ceci également est le sens du verset du Roi David. Plus nous apprenons à nous contrôler, plus nous nous rapprochons du Divin ; avec le temps et de la persévérance, ce qui nous semblait hors de notre portée se rapproche et c'est un pas supplémentaire vers Hachem que nous avons fait !

Certes, le monde ne sera pas à nos pieds en quelques jours. Il se pourrait même que nous n'arrivions jamais à le contrôler entièrement. Cependant, le plus important consiste à savoir que cela est possible et qu'en multipliant nos prières, notre étude de la Tora et le nombre des mitswoth que nous faisons, nous augmentons grandement notre emprise sur les éléments extérieurs à notre personne.

À suivre...