Cinq nouveaux crus de la maison Recanati

Cinq nouveaux crus de la maison Recanati

(Afin de connaître les raisons d'une rubrique à propos des vins sur La Pause-Café, cliquez ici.)

Après quelques expresso du matin, m'être rasé et avoir profité d'une bonne douche, j'ai pris récemment la direction de la boutique de vin Derekh HaYain. Dans cette boutique, et en présence de Lenny Recanati, Uri Shaked, du PDG Noam Jacobi, du vice-président Gil Shatzberg et du viticulteur Ido Lewinsohn (dont chacun partage la qualité et le charme de la brièveté et de ne pas perdre de temps à parler pour ne rien dire), j'ai goûté cinq nouveaux crus de la maison Recanati.

L'aspect particulier de ces vins - quatre du millésime 2008 et un de 2009 - est qu'ils sont les premiers à avoir été faits entièrement sous la direction de Shabtzberg et de Lewinson, depuis leur arrivée de l'étranger, il y a maintenant environ deux années. Tel que cela se révèlera dans mes notes, cette équipe dynamique a permis à leurs vins de faire un pas de géant en direction de l'élégance. 

Une chose m'a fait sourire : lorsque Shatzberg m'a dit qu'avec ses collègues de travail, une entente générale régnait entre eux, même s'ils ne partagent pas tous le même avis. !En fin de compte, n'est-ce pas ce que doit être l'équipe idéale ? De fait, nous savons tous que lorsque les membres d'une équipe s'entendent toujours sur tout, le fruit de leur travail est le plus souvent médiocre. D'autre part, des désaccords intelligents permettent l'innovation et une qualité toujours plus élevée.

Ce qui suit sont mes notes pour les vins que j'ai goûtés aujourd'hui : 

Recanati, Rosé, 2009: S'est montré encore plus agréable que mes précédents essais. Mélange de 70% Barbera et de 30% Merlot ; l'apport du Merlot est fait selon la méthode de la saignée. Couleur proche de la cerise rouge vif, légèrement à moyennement corsé, avec un équilibre excellent d'acidité afin de le conserver vif et rafraìchissant. Premières impressions : framboise, cerise et pastèque, avec une touche séduisante de tanins extrêmement légers pour ajouter à la complexité. Réellement très agréable. À boire maintenant et jusqu'en 2013. Note : 89 (goûté de nouveau le 8 nov. 2010).

Recanati, Merlot, Reserve, 2008: Fait à base de raisins à faible rendement, non irrigés du vignoble Manara en Haute Galilée. Vin corsé avec des tanins doux qui s'intègrent parfaitement. Grenat foncé, montre une gamme alléchante de baies sauvage, cerises noires et raisins de Corinthe. Le tout s'accorde très bien avec des notes douces de bois de cédar épicé. Profond, généreux et tenace, avec des tannins presque doux sont la saveur apparaît à la longue. Sera meilleur entre 2012 et 2018. Note : 91 (goûté de nouveau le 8 nov. 2010).

Recanati, Cabernet Franc, Reserve, 2008 : En fûts de chêne (40% chêne nouveau) pendant 18 mois. Homogène, velouté, avec des tanins doux et avec un goût léger de bois grillé. Odeurs d'ouverture de pétales de roses, de cerises noires et de framboises qui laissent ensuite place à celles de raisins de Corinthe et de pain de seigle grillé. Vin corsé avec un équilibre parfait entre tanins et bois d'une part et fruits d'autre part. Le tout mène à un goût persistant dans lequel le chêne prend un charmant aspect douceâtre. À boire maintenant. Note : 90 (goûté de nouveau le 8 nov. 2010).  

Recanati, Cabernet Sauvignon, Reserve, 2008 : S'est révélé encore meilleur que lors de la dégustation lorsqu'il était encore en fût. Un goût de grenat foncé, fruité et chocolat. Conservé en fûts nouveaux 20% et âgés de un à deux années (80%). Notes légères de chêne épicé ; s'ouvre sur une odeur et un goût de framboises qui laissent ensuite la place aux raisins de Corinthe, mûres et réglisse. Le tout teinté d'une notre d'épices sèches et écrasées. Concentré et durable, musclé ; le tout rend le vin élégant et agréable. Buvable et appréciable maintenant, mais sera meilleur entre 2012-2016. Note : 91 (goûté de nouveau le 8 nov. 2010). 

Recanati, Special Reserve, 2008 (première dégustation) : le produit vedette de la maison Recanati. Cette année, un mélange de 70% Cabernet Sauvignon et Merlot, le reste étant composé de Petite Sirah, Syrah et Cabernet Franc ; les différents composants sont mélangés seulement lorsque le vin est prêt à être mis en bouteille. Élaboré dans des barriques de chêne de Bourgogne. Un vin souple et élégant qui affiche un équilibre et une structure parfaits qui son de bonne augure pour son futur. À l'ouverture, une odeur de raisins de Corinthe, myrtille et mûres. Le tout sur un fond de chocolat amer-doux, cigare fraîchement confectionné et d'épices douces ; avec des tanins qui s'intègrent parfaitement. Un vin sans annicroche, adroitement équilibré et élégant. Buvable et appréciable maintenant, mais sera meilleur entre 2012-2018 et peut-être même plus tard. Note : 94 (goûté de nouveau le 8 nov. 2010).

Une dégustation extrêmement agréable, avec mes remerciements pour les personnes qui étaient présentes. De la boutique Derekh HaYain, je suis ensuite allé assiter au premier jour de la ''Sommelier wine exhibition'', où j'ai pu goûter un minimum d'une centaine de vins. Cela me demandera un peu de temps afin de rédiger toutes mes notes de dégustation. J'espère cependant les publier dans un avenir proche.

Daniel Rogov

Afin de lire d'autres articles de Daniel Rogov, cliquez ici ;

Afin de lire d'autres articles à propos des Vins d'Israël, cliquez ici.