Chmouel aussi est parti


Chaque âme juive possède sa façon unique de servir D-ieu et celle de Chmouel ne manquait certes pas de réchauffer notre cœur. Chmouel était d'une nature forte : élancé, les épaules larges et un sourire irrésistible, c'est avec une énergie débordante qu'il remplissait sa tâche d''eved Hachem (serviteur de D-ieu). Selon moi, c'est pour l'avoir plus près de Lui que le Maître du monde l'a rappelé aussi tôt.

L'inexplicable nous sert à grandir

Si cela n'était pas le cas, de quelle façon pourrait-on expliquer ce meurtre gratuit ? Un monstre ukrainien aurait-il pu retrancher de ce monde une âme juive sans l'accord préalable du Ciel ? La terre ukrainienne n'est pas encore sèche du sang juif qui a coulé à flot pendant les heures terribles de la Shoah et celui de Chmouel vient d'y être versé ! Comment expliquer l'inexplicable ?

À peine quelques heures avant l'horrible nouvelle, nous venions de souhaiter mazal tov au papa de Chmouel : une de ses filles allait bientôt se fiancer. Quelle joie prochaine à partager au sein de la famille ! Il a suffit d'un appel téléphonique pour briser cet élan vers le sommets. Les mains d'un animal à l'aspect humain venait de commettre l'irréparable et de plonger le papa de Chmouel dans un chagrin sans nom.

« Maître du monde ! Quand prendra donc fin cet exil interminable ? Jusqu'à quand laisseras-Tu Tes ennemis se repaître de notre sang ? Je Te supplie de mettre fin à cet enfer : le plus tôt possible. Grâce à cela, combien de larmes ne couleront-elles pas sur les joues des pères, des mères et des enfants meurtris en leur chair et en leur cœur ?! Ton peuple est au bout du rouleau ; écoute son appel et entend sa douleur ! »

Peu de temps avant d'être assassiné sur la terre maudite d'Ukraine, Chmouel avait trouvé sa future femme et les deux familles avaient déjà commencé les préparatifs du futur mariage. En voyant Chmouel être mis en terre, je me suis souvenu du verset (Job 5:12) : « [ D-ieu] fait échouer les projets des gens de ruse : leurs mains n'exécutent rien qui vaille.»

Où était donc le Créateur à l'heure de la mort de Chmouel ? À ses côtés bien sûr ! C'est précisément Lui qui a décidé de rappeler cette âme sainte au Ciel. Ce qu'il nous reste à dire est qu'il nous est impossible d'en connaître et d'en comprendre la raison. C'est lorsque nous sommes dans la pénombre intellectuelle que notre émouna peut grandir énormément. Par sa mort atroce, Chmouel nous aide à grandir et à nous rapprocher de D-ieu.

Cette obscurité, elle nous entourait à l'heure où le corps de cette âme sainte à été mise sous terre. Le ciel de Jérusalem était d'un noir impressionnant. Je suis certain qu'Hachem ne regrette pas Sa décision, mais avec ce noir opaque, désirait-Il sans doute nous faire part de Sa compréhension pour notre douleur.

Dans son chagrin immense, le papa de Chmouel fut d'une dignité incroyable. Les premiers mots qu'il prononça après l'enterrement de son fils furent ceux du Qadich (la prière pour les morts) ; dans la souffrance, les mots destinés au Ciel sont entendus rapidement. La prière du papa de Chmouel l'a été sans le moindre doute.

Chmouel, te voilà parti depuis seulement quelques jours et ton absence manque cruellement à toute ta famille. Je sais que ton papa et ta maman possèdent une grande émouna ; il devront l'utiliser sans compter afin de réconforter tes frères et tes sœurs. Toute la communauté restera soudée pour faire de son mieux et apporter l'aide que nous pourrons à ta famille. Maintenant que tu es auprès de Lui, demande à D-ieu d’amoindrir sa peine. Chaque larme qui ne coulera pas sur les joues de ta mère est inestimable. Je te fais confiance pour ne pas ménager tes efforts.