Lire les Téhilim (Psaumes) 7:11

3758474869_309c565b62_o

(Pour lire l'introduction à cette série, cliquez ici.)

“Ma sauvegarde est en D-ieu : Il secourt les cœurs droits.” (Psaumes 7:11)

Malgré ses nombreuses difficultés à la tête du Royaume d’Israël et le nombre infini de ses ennemis, le Roi David savait que son salut dépendait uniquement du Créateur. Même si David devait faire tous les efforts indispensables afin de sauver sa propre vie et son trône, il n'oubliait pas que c'est au Ciel que tout est décidé.

L'essentiel et le secondaire

Nous aussi faisons face à des défis nombreux. Nos relations de couple sont fragiles ; l'éducation de nos enfants difficile ; la recherche d'un travail pour obtenir un revenu périlleuse... La liste est longue des sujets qui peuvent nous miner la vie si nous ne savons pas les affronter. Nous pouvons prendre exemple sur le Roi David pour mieux les aborder.

Dans chaque situation existent l'essentiel et le secondaire. Lorsqu'une difficulté surgit, nous devons impérativement savoir ce qu'est l'essentiel afin d'y consacrer toutes nos forces. De plus, nous ne devons pas oublier le secondaire : cela serait être négligent. Cependant, que penserions-nous d'une personne qui consacrerait toute son attention au secondaire, sans même faire un minimum d'efforts pour l'essentiel ?

Une personne peut avoir des problèmes d'argent, de couple, avec ses enfants... Dans tous les cas, l'essentiel consiste à s'adresser à Hachem afin de Lui demander l'aide dont nous besoin. Si nous rencontrons des difficultés, nous devons prendre conscience qu'il s'agit d'un test envoyé par le Maître du monde afin de juger notre attitude : allons-nous admettre notre incapacité à les régler en l'absence de l'aide céleste ou pensons-nous avoir les épaules suffisamment pour nous en sortir tout seul ?

L'essentiel réside bel et bien dans cet appel du cœur : honnête, sincère et émouvant par sa candeur et sa simplicité. Logiquement, ce sont les prières que nous devons multiplier : celles ordonnées par nos Sages et écrites dans les livres de prière (sidourim), ainsi que celles qui résident en notre cœur et que nous récitons chaque jour en notre langue maternelle (hitbodédouth).

C'est lorsque nous sommes conscient de notre impuissance et de notre entière dépendance par rapport à Hachem que nous atteignons un niveau élevé d'émouna (de foi). À l'opposé, si nous pensons détenir les clés de notre réussite (en partie et avec une aide minimum du Ciel ou en totalité), nous commettons une grande erreur sont les conséquences sont le plus souvent dramatiques. Une personne ne devrait jamais se couper de ses Racines saintes et croire qu'elle peut affronter seule les difficultés de la vie quotidienne.

Si nous réalisons ce qu'est l'essentiel, nous pouvons consacrer les efforts adéquats à ce qui est secondaire. Certes, nous ne pouvons pas négliger notre femme et pleurer D-ieu sur l'état lamentable de notre relation de couple ! Également, si nous ne consacrons pas le temps nécessaire à élever nos enfants, comment être surpris des difficultés logiques qui ne manqueront pas surgir ?

Ce sont des efforts importants qui doivent être accordés à l'aspect secondaire de nos problèmes. Essayons d'une façon honnête de satisfaire notre femme ; montrons à nos enfants que nous les aimons en passant du temps avec eux... Cependant, nous devons faire tout cela afin de pouvoir plus facilement nous tourner vers Hachem et Lui dire : « Maître du monde ! J'ai fait ma part de mon travail. Maintenant, fais la tienne et règle mes problèmes ! »

Il n'est pas difficile de comprendre qu'une personne négligente dans ses efforts ne peut pas s'adresser de la sorte au Créateur. Ainsi, le secondaire n'est certainement pas à négliger. Plutôt, nous devons prendre garde de ne pas lui accorder le statut d'essentiel.

À suivre...