Likouté Moharan : la citation du jour


“Si dans le domaine physique, certains aliments favorisent le sommeil – tandis que d'autres le rendent plus difficile – cela est également le cas dans le domaine spirituel.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 60)

Commentaire : Certainement, nous avons tous vécu cette vérité incontournable : après un repas copieux, une bonne sieste semble la seule issue possible. De fait, si nous avalons une quantité importante d'aliments, nos yeux deviennent lourd et le sommeil inévitable.

Au-delà de la quantité, la qualité des aliments que nous consommons favorise – ou rend plus difficile – le sommeil. Ainsi, les produits laitiers sont réputés pour favoriser le sommeil ; également, l'alcool (en petite quantité) ou la caféine ont tendance à nous laisser éveillés.

Ces réactions évidentes se produisent de la même façon dans le domaine spirituel. Aussi incroyable que cela puisse paraître, manger kacher favorie l'émouna (la foi), c'est-à-dire le réveil spirituel. D'autre part, manger des aliments qui ne sont pas destinés à l'âme juive (principalement, les aliments non kachers) rendent le rapprochement avec le Divin plus difficile (manque d'enthousiasme, d'intérêt...). Ceci est le sommeil spirituel.