Likouté Moharan : la citation du jour


“Lorsque la dissimulation [de D-ieu] est double, il est impossible de Le trouver : Sa dissimulation est dissimulée.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 56)

Commentaire : À une personne qui n'agit pas selon la Volonté divine – mais qui l'admet elle-même – D-ieu est dissimulé. De fait, s'il Lui était révélé, cette personne ne commettrait pas de faute ! Cependant, Hachem est doublement dissimulé lorsqu'un individu agit contre Sa volonté en pensant que D-ieu l'approuve.

Si une personne conduit le Chabath – que D-ieu nous préserve – en pensant d'une façon sincère que le Créateur ne s'y oppose pas, Hachem lui est doublement dissimulé (une dissimulation dans une dissimulation). Dans un premier temps, si D-ieu ne lui était pas dissimulé, elle ne conduirait pas le jour le plus saint de la semaine ; dans un second temps, si cette dissimulation ne lui était pas dissimulée, elle ne penserait pas qu'Hachem partage son opinion.

Afin de sortir de cette situation difficile, cette personne doit étudier la Tora à voix haute. Prononcer des Mots saints est sa façon d'appeler le Maître du monde à son secours pour qu'il la fasse sortir de cette dissimulation dissimulée.