Likouté Moharan : la citation du jour


“Une personne qui consomme des aliments qui incluent un mélange [de bon et de mauvais] est susceptible de pécher.” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 62)

Commentaire : Un aliment qui n'est pas kacher possède néanmoins un aspect positif : celui de nourrir le corps d'un être humain. Ainsi, même si cet aliment nous est interdit, il peut être utile à d'autres personnes (non juives) ou à des animaux.

Cependant, si une personne juive consomme ces aliments, que D-ieu nous préserve, elle fait entrer en elle un élément qui s'oppose à la Volonté divine. Au-delà de son aspect matériel, cet élément représente une barrière qui se dresse entre l'individu et le Divin.

Chaque barrière que nous posons entre Hachem et nous rend plus difficile notre rapprochement avec le Créateur. Lorsque « l'ennemi » est en nous, nos envies et nos pensées ont plus facilement tendance à le suivre. Ainsi, un manque d'enthousiasme de servir D-ieu peut s'expliquer par notre façon de manger. Si nous désirons vraiment emprunter le droit chemin, commençons à surveiller ce que nous consommons !