Likouté Moharan : la citation du jour


“En tenant compte de l'importance de l'attachement et de l'amour qui existe entre nous, comment peux-tu te séparer de moi ?” (Rabbi Na'hman de Breslev, Likouté Moharan I, 65)

Commentaire : Ceci est un principe important : les mots des prières doivent être entendus par la personne qui les prononce. Ainsi, il n'est pas possible de prier sans prononcer à voix haute chaque mot. Nos oreilles doivent entendre les belles paroles que nous prononçons en direction de D-ieu !

Les mots se composent de lettres. À chaque lettre prononcée – et dont le son parvient à nos oreilles – le processus se répète : s'adressant à notre âme, la lettre lui déclare son attachement important et son envie puissante d'y rester attachée.

Chaque lettre sait que nous devons passer à la suivante. Autrement, comment pourrait-on conclure nos prières ?! Cependant, avant de passer au mot suivant, essayons de cajoler – du mieux que nous le pouvons – chaque lettre que nous prononçons. Nous pouvons parvenir à cela si nous prenons le temps de lui accorder l'attention qu'elle mérite, plutôt que de nous dépêcher pour prononcer la suivante.