Bnei Noa'h : étudier les sciences (et divers)


L'étude des sciences possède une certaine valeur, particulièrement lorsqu'elle permet à une personne de reconnaître la grandeur de D-ieu et d'améliorer une chose spécifique pour le bénéfice de la société. Ceci est à la condition que l'étude soit faite d'une façon adéquate et non pas des personnes non croyants qui désirent seulement se libérer ou dominer le monde de D-ieu ; ceci fut le premier péché commis par l'homme.

Soigner avec l'aide de docteurs et de médicaments

Comme il est écrit dans le livre de l'Exode, un docteur doit soigner. Nos Sages ont appris de cela qu'une personne qui peut en soigner une autre devrait le faire ; également, une personne malade doit se rendre chez un docteur afin d'y être soignée. Il est cependant important de se rendre compte qu'il ne faut cependant pas dépendre uniquement des docteurs. Plutôt, c'est D-ieu qui est le véritable Docteur. Dans tous les cas, chaque personne doit faire son possible pour être en bonne santé.

Transplant d'organes

Il est permis de sauver la vie d'une personne en effectuant une greffe d'organe, si la vie du donneur n'est pas raccourcie à cause de l'opération chirurgicale.

Dangers inutiles

Il faut faire attention aux traitements médicaux et aux médicaments qui exposent inutilement la vie du patient et qui peuvent avoir des effets graves sur sa santé ; on peut citer en exemple une opération chirurgicale esthétique. D'autre part, si l'objectif d'une opération chirurgicale – ou d'un traitement médical – est de sauver la vie d'une personne, ceci est autorisé.

L'objectif des traitements médicaux

L'objectif principal des traitements médicaux est d'allonger la vie d'une personne, d'empêcher la souffrance, d'augmenter la fertilité, mais certainement pas le plaisir d'une personne. Ainsi, l'avortement est interdit, à l'exception où une telle opération a comme objectif de sauver la vie d'une femme enceinte. (Dans la mesure où il n'est pas certain qu'un Ben Noa'h soit autorisé à réaliser un avortement – même dans ces conditions – il est préférable de s'adresser à un médecin juif.)

Un médecin n'est pas autorisé à mettre fin à la souffrance d'un patient en raccourcissant la durée de sa vie.

Expériences médicales

Si ces expériences mettent la vie du patient en danger, mais qu'il existe une possibilité de sauver sa vie, elles sont autorisées. Cependant, les expériences doivent être faites avec le consentement du patient. Il n'est pas suffisant de demander l'autorisation de la famille. Une expérience médicale peut éventuellement être autorisée dans le cas où le patient est en phase terminale et que l'objectif et de sauver sa vie.

Un rabbin qui est expert dans la loi juive doit être consulté dans tous les cas avant de mener une telle expérience.

Si l'expérience ne met pas la vie du patient en danger, il est louable de recevoir l'approbation du patient car certains effets secondaires peuvent surgir ou mettre tout de même sa vie en danger à long terme.

Patriotisme et Bnei Noa'h

Une personne doit être fidèle envers son pays et ses dirigeants. Une personne ne devrait pas prier seulement pour le bien être de son pays, mais pour ceux du monde entier et de l'humanité. Il est interdit de se soustraire aux impôts ou aux droits de douanes. La fraude fiscale ne doit pas être confondue avec les moyens légaux employés pour payer moins d'impôts. La fraude fiscale est un acte criminel.

Cependant, il est permis d'essayer de payer moins d'impôt en utilisant toutes les déductions,, avantages, abattements fiscaux, transferts de propriétés aux héritiers avant le décès afin de ne pas payer d'impôt sur l'héritage... Tout ceci est légal et devrait être fait.

Serments, vœux et promesses

Une promesse est une sorte de commandement positif léger ; cela est l'équivalent de dire : « Si je peux, je le ferai. » Il est méritoire de faire ce que l'on a promit, selon la capacité de chaque personne de tenir sa promesse. Dans tous les cas, il semble approprié de faire de qui a été dit.

Un serment est une obligation faite à l'égard d'une autre personne. Il doit être respecté à cause de l'obligation d'établir des relations sociales marquées par l'honnêteté. Un vœu est un engagement inconditionnel. Lorsqu'un vœu est fait en utilisant le Nom de D-ieu, il doit être certainement honoré à cause de l'obligation qu'a chaque personne de respecter D-ieu. Avraham demanda à Éliézer de placer sa main sous sa hanche avant de faire un voeu (Genèse 24:2-3).

Une personne doit s'assurer de respecter tous les vœux et serments qu'elle a faits ; ceci est encore plus important si elle a promis de donner la charité à des personnes dans le besoin ou un sacrifice à D-ieu.

Rabbi Yoël Schwartz (Tribunal de Jérusalem pour Bnei Noa'h)