Rendre visite à une personne dans le coma


La question de la semaine : "La mitswa (commandement) de rendre visite aux malades est-elle accomplie lorsqu'on rend visite à une personne qui se trouve dans le coma ?"

Le plus souvent, cette mitswa est décrite comme très importante car elle permet de montrer notre compassion pour la personne malade. Cependant, si celle-ci est dans le coma, elle ne peut pas savoir que nous lui rendons visite.

Réponse : Selon le commentateur de la Tora "le Roch" - dans la paracha Vayéra - même si une personne rend visite à une autre qui est malade pendant que celle-ci dort, la mitzwa (commandement) de Biqour 'Holim (rendre visite aux malades) est tout de même faite car, à son réveil, la personne malade apprendra qu'on lui a rendu visite et elle en éprouvera du plaisir.

Cependant, la question se pose en ce qui concerne une personne qui se trouve dans le coma. Celle-ci est inconsciente et ne saura peut-être jamais qu'on lui a rendu visite. Dans ce cas-là, la mitzwa de Biqour 'Holim est-elle applicable ?

Selon la Guemara, il semble que l'objectif du commandement de rendre visite aux malades est d'aider la personne qui a peut-être besoin de quelque chose et se trouve dans l'incapacité de faire ce dont elle a besoin (nettoyer sa chambre, faire une petite course...).

Ainsi, selon le Rav 'Haïm Kanievsky, si rendre visite à une personne qui se trouve dans le coma nous permet tout de même de l'aider d'une façon ou d'une autre, la mitzwa est certainement faite.

Selon le Rambam, la mitswa consiste à prier pour la guérison de la personne malade. Le Rav Kanievsky rajoute que si rendre visite à un malade qui se trouve dans la coma nous amène à prier pour elle, ceci fait partie intégrante de la mitzwa est justifie notre visite. Ceci correspond également à l'opinion du Rav 'Ovadia Yossef.

Note importante : cette réponse représente le point de départ d'une discussion et ne doit pas servir comme une halakha. Nous essayons de traduire les réponses de la meilleure façon possible, mais nous admettons que nous pouvons nous tromper. 

Nous conseillons de lire l'original de la réponse mentionnée ci-dessus afin d'en vérifier la véracité. De plus, d'autres avis peuvent exister à propos de la même question. C'est pour cela qu'il est toujours recommandé de consulter son Rav avant d'en arriver à une conclusion. 

Revach l'Neshama