Lire les Téhilim (Psaumes) 7:3

Lire les Téhilim (Psaumes) 7:3

(Pour lire l'introduction à cette série, cliquez ici.)

“Sans cela, on déchirerait mon âme, tel un lion ; on me mettrait en pièces et nul ne me sauverait.” (Psaumes 7:3)

Dans ce verset, le Roi David affiche avec une vérité crue l'intention ultime du mauvais penchant : nous mettre en pièces et nous perdre définitivement, que D-ieu nous préserve. C'est parce que nous ignorons trop souvent la volonté féroce des forces du mal que nous tombons dans les pièges qu'elles nous tendent régulièrement.

Un monde à découvrir

Imaginez que vous avez trouvé un endroit paradisiaque pour passer vos vacances. Selon vos critères, cet endroit représenterait le paradis sur terre : beauté du paysage, température idéale, calme absolu... Afin de conserver à cet endroit ses avantages uniques, vous ne voudriez certainement pas que tout le monde connaisse son existence et vous seriez le dernier pour en parler ouvertement.

Les forces du mal déploient toutes leurs forces pour nous tenir éloignés du monde de l'émouna (foi). Leurs représentants sur terre – les personnes sans émouna – ignorent ce monde et lorsqu'elles en parlent, c'est le plus souvent pour s'en moquer. De fait, les personnes qui se définissent comme croyantes sont perçues comme peu intelligentes, naïves et d'un autre monde. Les forces du mal ont bien fait leur travail !

En vérité, le mauvais penchant redoute l'intérêt que nous pouvons porter à l'émouna et au rôle de D-ieu dans notre vie. Afin de nous tenir loin de ce monde, il essaie sans cesse de nous convaincre qu'il n'existe pas. Un bref regard autour de nous révèle une absence presque totale du fait spirituel : dans les médias, les arts, la vie quotidienne de la plupart des personnes... Ainsi, ce qui est pourtant l'essence de l'être humain a été évacué de notre monde. En d'autres termes, nous avons été mis en pièces, sans même mener le combat.

Une personne en danger crie à l'aide. Cependant, si elle ne sait pas que sa situation est périlleuse, elle ne pensera même pas à réfléchir sur son propre sort. Ceci correspond à la situation de la majorité d'entre nous : nous poursuivons des objectifs matériels (posséder plus d'argent, une plus grande maison, une plus belle voiture...) toute notre vie, sans réaliser que l'essentiel de notre existence se situe ailleurs.

Lorsqu'une personne quitte ce monde, le Tribunal céleste lui demande de justifier ses choix de vie et d'expliquer les raisons de son éloignement avec le Divin. Si une personne décrit ses efforts constants – lorsqu'elle était en vie – pour se rapprocher d'Hachem et la force formidable du mauvais penchant qui l'a faite tomber maintes fois, sa situation ne sera sans doute pas mauvaise.

Cependant, que dira l'individu qui devra avouer ne pas avoir voulu relever le défi ? Que pourra-t-il dire pour justifier sa vie entièrement dépourvue de spiritualité, de la présence de D-ieu, des commandements qu'il devait étudier et suivre... ? Malgré toute la bonne volonté que cet individu pourra alors afficher, il sera trop tard : après sa mort, une personne ne peut plus s'élever spirituellement.

Un lion n'affiche aucune compassion pour sa proie : il la dépèce et il l'abandonne lorsqu'il n'en reste plus rien. Lorsque notre existence spirituelle est en lambeaux, les forces du mal se réjouissent de l'état peu enviable dans lequel nous nous trouvons. Pourtant, aussi longtemps que nous vivons, il est temps de se réveiller et de ne plus vouloir jouer le rôle de la victime.

Certes, il n'est pas facile de sortir de la torpeur spirituelle. À qui s'adresser ? Quelles questions poser ? Par où commencer ? Etc. La première chose à faire est de prendre un peu de recul sur la vie folle que nous menons et de nous interroger si cela – et rien que cela – doit nécessairement être ce que nous devons faire. Ensuite, il faut commencer à réfléchir sur les autres avenues qui s'offrent à nous : la volonté du Créateur, notre mission sur terre, nos devoirs envers les autres... Rapidement, une personne nous sera utile pour partager notre réflexion et nous permettre d'avancer sur ce chemin doux et inconnu. Pour la trouver, il faut multiplier les prières et faire confiance au Maître du monde qui nous la fera rencontrer certainement en temps voulu.

Alors, en peu de temps nous aurons changé notre statut de victime en joueur actif de notre propre vie. Quelle joie à crier sur les toits du monde !

À suivre...