Les 19 lettres (5b) : l'éducation

Les 19 lettres (5b) : l'éducation

Voici la suite de la correspondance fictive entre deux amis, dont un a fait téchouva.

L'éducation idéale est celle qui trouve le juste équilibre entre la raison et le cœur. Ceci s'applique à nos enfants, autant qu'à nous. Si le cœur doit être le conducteur, il ne doit jamais être seul. En même temps, si nous donnons les clés à notre intelligence – tout en laissant notre cœur de côté – nous pouvons devenir la personne la plus abjecte qu'il est possible de rencontrer dans toute une vie, que D-ieu nous préserve. L'équilibre, voilà le secret de la vie juive.

Une éducation pour la vie

Avec cette approche, notre éducation de la vie possède toutes les chances de réussite. À chaque occasion où notre cœur nous tentera (« Quel plat de viande appétissant ! » ; « Quel endroit attirant ! » ; etc.), notre raison nous permettra de nous souvenir que c'est la volonté de D-ieu qui doit nous guider, plutôt que notre cœur. Également, lorsque notre raison essaiera de nous jouer des tours (« Pour quelle raison doit-on manger kacher ? » ; « Pourquoi ne pas profiter des soldes du samedi après-midi ? » ; etc.), notre cœur ravivera l'amour que nous devons porter au Créateur. Avec ces deux gardiens, notre vie n'aura qu'un seul objectif : nous élever vers des hauteurs toujours plus belles.

Ce style de vie nous permettra de faire face – un jour ou l'autre – au Juge suprême avec plus de sérénité. D-ieu n'est-Il pas celui qui nous jugera après notre bref passage en ce monde ? Que dirons-nous à cet instant si nous avons mal utilisé les ressources dont nous disposions de notre vivant ? Comment pourrons-nous prétendre que nous ignorions la Volonté divine, tandis que celle-ci a été définie d'une façon claire par nos Sages ?

Voici pourquoi D-ieu nous a donné la Tora : pour nous former à la vie ! Notre apprentissage aurait été autrement plus ardu si nous n'avions pas eu ce guide irremplaçable. Qu'on y pense : il suffit d'ouvrir nos Livres saints – ainsi que nous adresser à nos érudits – pour connaître où se trouve le plaisir d'Hachem. Que la vie est facile dans ces conditions ! L'étude n'est pas une obligation que nous assumons la tête baissée. Plutôt, elle est notre chance de nous rapprocher du Ciel!

Le Maître du monde nous ayant formés, Il connait mieux que personne notre spécificité. Qui sait mieux que Lui qu'aucune personne ne ressemble entièrement à une autre ? C'est pour cette raison que l'éducation de chaque individu est unique. De fait, ce sont à travers les évènements qui font notre vie que nous apprenons à nous rapprocher de D-ieu. Tu comprends maintenant pourquoi ma vie est différente de la tienne, qui est elle-même différente de celle de ton voisin...

À l'autre extrémité de ce monde, se situe la personne qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Celle-ci n'accorde aucune profondeur ni sens caché à la vie. Pour elle, tout est à prendre au premier niveau : celui que ses yeux lui offrent. Cette personne ne pense qu'à s'enrichir et à se faire plaisir : de suite et même si cela ne doit durer qu'un instant. Quelle différence y a-t-il entre cet individu et un jeune enfant ? Les deux ne réfléchissent pas au lendemain. Pourtant, l'enfant possède l'excuse de son jeune âge. Quant à l'adulte, que dira-t-il à la fin de sa vie ? Comment pourra-t-il justifier l'utilisation défaillante qu'il aura faite de son intelligence ?

Le recul par rapport à ce monde que nous propose Hachem n'est pas seulement un moyen de nous rapprocher de Lui. Il est également un formidable moyen de nous libérer de l'aspect matériel de ce monde. Si nous savons mettre des limites à notre poursuite de l'accumulation de biens matériels, c'est autant de liberté que nous acquérons par rapport aux personnes victimes de la mode, des tendances et du qu'en dira-t-on !

Regarde donc autour de toi ! Combien de personnes peux-tu voir inquiètes à propos du lendemain : peur du chômage, frustration de ne pas pouvoir acheter le dernier gadget du jour, le stress des dettes grandissantes... Les souffrances sont sans fin pour les esclaves de ce monde. Pauvres individus enchainés qui se croient libres ! Leur vie en n'est pas une. Quelles sont nombreuses les prières que nous devons prononcer pour remercier Hachem de Sa générosité infinie.

À te lire...