Bnei Noa'h : se marier, mais avec qui ? (1)


« David-Yits'haq,

J'ai lu récemment qu'un rabbin conseillait à chaque Ben Noa'h d'être marié. Pour vous dire la vérité, j'ai presque ri en lisant cela. Cela serait certainement fabuleux que chaque Ben Noa'h soit marié. Cependant, je me demande de quelle façon cela pourrait arriver.

Se marier ? Pas toujours facile !

Se marier avec une personne qui partage les valeurs des Bnei Noa'h n'est pas toujours facile et dépend beaucoup de l'endroit où l'on habite. Dans mon cas, je ne connais pas de Bnei Noa'h qui habitent ma ville (Indianapolis, États-Unis). En fait, j'en connais un autre : il s'agit d'un homme marié qui vit à l'autre côté de la ville, à environ 45 minutes de mon domicile. Cela fait peu !

Honnêtement, je ne vois pas de quelle façon je pourrais parvenir à localiser d'autres Bnei Noa'h qui partagent mes croyances. Nous sommes encore trop peu nombreux et les chances sont grandes que je sois obligé de déménager si je désire me marier avec une Bath Noa'h. Le problème est que mes moyens financiers ne sont pas très grands est qu'il m'est difficile de voyager (pour d'autres raisons également). Ainsi, tout ce qui se trouve loin de chez moi est hors de portée.

Je ne désire pas rencontrer une femme qui est chrétienne. L’idolâtrie m'est insupportable et je ne désire pas l'entendre me dire mille fois toutes ses bêtises et que je vais soit disant brûler en enfer à cause de mes croyances.

Il m'est impossible d'épouser une femme juive : celle-ci n'a pas le droit de se marier avec un Ben Noa'h, même si elle le veut. Ainsi, les opportunités sont extrêmement réduites.

D'après moi, je vais sans doute vivre en tant que Ben Noa'h pendant un certain temps, mais au bout du compte, je devrais peut-être finir par me convertir au judaïsme. Cela me permettrait au moins de me remarier. Ceci est certain : je ne désire pas passer le restant de ma vie tout seul. Je suis divorcé, après avoir été marié pendant 19 années et cette pensée a été dans mon esprit depuis un certain temps : « Il n'est pas bon que l'homme soit seul.» (Genèse 2:18)

Je ne sais pas quoi penser de tout cela, mais s'il m'est possible de recevoir de votre part quelques conseils, cela sera apprécié. Merci.» (Ted Mowery, Indianapolis, États-Unis)

Ted, je répondrai à votre question - avec l'aide de D-ieu - dans un prochain article.