Les 19 lettres : l'être humain (4b)


Voici la suite de la correspondance fictive entre deux amis, dont un a fait téchouva.

La terre n'a pas été créé pour être utilisée et abusée à notre seul avantage. Plutôt, elle doit nous servir pour une seule chose : nous rapprocher du Créateur et retrouver nos Racines saintes et élevées. C'est à cette fin que nos pensées sont nos meilleures alliées : grâce à elles, nous pouvons déclarer à D-ieu notre amour infini d'avoir vu le jour et de nous avoir confié la responsabilité de Le servir.

Le libre-arbitre

C'est parce que le Ciel attend de nous une telle déclaration qu'il nous a donné la possibilité de la refuser. De fait, quel aurait été l'intérêt de nous placer dans une situation où nous aurions été obligés d'être des serviteurs d'Hachem ? C'est parce que nous pouvons choisir de garder la bouche fermée et un cœur de pierre que notre récompense sera immense d'avoir choisi de l'ouvrir pour Le louer et de pousser des gémissements pour avoir si souvent fauté !

Sans doute, tu comprends maintenant que notre propos sur terre n'est pas d'accumuler des biens matériels. Pour quelle raison la personne qui possède un million d'euros devrait-elle être plus heureuse que celle qui en possède seulement 10 000 ? Si la première est plus éloignée de D-ieu que la seconde, à quoi peut bien lui servir sa fortune ?! Plutôt, une seule chose doit rester en notre esprit : quelle personne devenons-nous, chaque jour de notre vie ? Également, nous devons nous soucier de ce que nous donnons à ce monde, plutôt que de ce que nous en recevons. Ceci est notre véritable mission dans la vie !

Ceci ne devrait faire l'objet d'aucun doute : nos actes en ce monde sont jugés en fonction de la Volonté divine. Aussi longtemps qu'une personne fait – ou essaie sincèrement de faire – la volonté du Ciel, elle est l'adorée des sphères célestes. Rien n'est plus important que cela et rien d'autre ne devrait nous intéresser ici-bas. Le Monde futur sera ouvert à ceux et à celles qui s'en soucient pendant leur passage sur terre, mais pas aux autres.

Voici le critère absolu auquel personne n'échappe à la fin de ses jours : qu'a fait la personne de son potentiel à servir D-ieu ? Plus une personne a utilisé ce potentiel, plus elle est grande. Après sa mort, que peut lui apporter une accumulation de biens matériels ? Cependant, on lui demandera d'expliquer ses actions : celles qui l'ont rapproché du Créateur, ainsi que les autres. À cet instant, qui éprouvera du plaisir en sachant qu'il détenait des biens matériels sur terre ? Ceux-ci lui auront été enlevés depuis longtemps !

Bénis l'Éternel, Ô mon âme !
Que tout mon être bénisse Son Saint Nom !
Bénis l'Éternel, Ô mon âme,
Et n’oublie aucun de Ses bienfaits.

C’est Lui qui pardonne toutes tes fautes,
Guérit toutes tes souffrances;
Délivre ta vie de l’abîme,
Te ceint comme d’une couronne de Sa grâce et de sa clémence;
Prodigue le bonheur à ton âge florissant,
Fait se renouveler ta jeunesse comme celle de l’aigle.
Psaumes 103: 1-6

Le faible mortel, ses jours sont comme l’herbe;
Comme la fleur des champs, ainsi il fleurit.
Dès qu’un souffle passe sur lui, il n’est plus;
La place qu’il occupait ne le reconnaît plus.

Mais la grâce du Seigneur dure d’éternité en éternité,
En faveur de ceux qui Le craignent;
Sa bienveillance s’étend aux enfants des enfants,
De ceux qui respectent Son alliance,
Et se souviennent de Ses préceptes pour les observer.
L’Éternel a établi Son Trône dans les Cieux,
Et Sa Royauté domine sur toutes choses.

Bénissez l’Éternel, vous, Ses anges,
Héros puissants, qui exécutez Ses ordres,
Attentifs au son de Sa parole.

Bénissez l’Éternel, vous, toutes Ses armées !
Ses serviteurs, qui accomplissez Sa volonté.

Bénissez l’Éternel, vous, toutes Ses créatures, dans tous les lieux où s’étend Son Empire.
Ô mon âme, bénis l’Éternel!

Psaumes 103: 15-22

À te lire...