La prière des enfants

La prière du Chla

Cette superbe prière est l'œuvre du Rav Yéch'ya Halévy Horowitz, z.ts.l., connu également comme le « Chla. »

Dans cette prière, nous demandons à D-ieu qu'Il nous aide à nous faire avancer – ainsi que notre descendance – dans les voies de la Tora. Son aspect essentiel est l'importance qu'elle accorde à l'éducation que nous devons donner à nos enfants.

Même si on peut la réciter toute l'année, on a l'habitude de la prononcer la veille du mois juif de sivan (Roch 'Hodech Sivan.) Aujourd'hui est la veille de ce mois et tous les parents sont donc invités à réciter cette prière avec la plus grande ferveur.

* * *

Tu a été notre D-ieu avant d’avoir créé le monde ; Tu es notre D-ieu depuis la création du monde. Tout-Puissant Éternel, Tu as créé Ton monde afin que Ton existence se révèle grâce à Ta sainte Tora, comme l'ont dit nos Sages à propos du premier verset (Genèse 1:1) : « Au commencement... » [D-ieu a créé le monde] pour la Tora et pour Israël.

De fait, Israël est Ton peuple et Ton patrimoine que Tu as choisi parmi toutes les nations. Tu lui a donné Ta sainte Tora et l'as rapproché de Ton grand Nom. Tu nous as donné deux commandements : « Croissez et multipliez-vous » et : « Vous les enseignerez [les commandements] à vos enfants ». La raison est que Tu n'as pas créé le monde pour qu'il reste vide, mais bien pour qu'il soit peuplé. C'est pour Ton honneur que Tu l'as créé, formé et rendu parfait : pour que nous, nos descendants et tous les descendants du peuple d'Israël connaissent Ton Nom et étudient Ta Tora.

Aussi, ô D-ieu, Rois des rois, je te présente ma requête : mes yeux resteront fixés vers Toi jusqu'à ce que Tu entendes ma prière et que Tu me donnes des fils et des filles qui pourront – eux-aussi – croître et se multiplier jusqu’aux dernières générations afin qu'eux, moi et nous tous, puissions étudier Ta sainte Tora pour étudier et pour enseigner, pour observer et pour accomplir et pour suivre avec amour toutes les paroles de Ta Tora. Illumine nos yeux en Ta Tora et attache notre cœur à Tes commandements afin d'aimer et craindre Ton Nom.

Notre Père, Père compatissant, accorde à nous tous une longue vie remplie de bénédictions. Qui est comme Toi, Père compatissant qui a pitié de Ses créatures pour toute la vie ? Souviens-Toi de nous pour nous accorder la vie éternelle, comme l'a demandé notre patriarche Abraham : « Puisse Ichmaël vivre devant Toi », c'est-à-dite selon nos Sages : « vivre dans la crainte de Toi. »

C'est pour cela que je suis venu Te demander et Te supplier que mes enfants et leurs descendants soient convenables et que Tu ne trouves aucune imperfection ou discrédit en moi ou en eux, pour toujours. Puissent-ils être des personnes de paix, de vérité, de bien et d'intégrité aux yeux de D-ieu et des hommes. Aides-les à devenir des érudits en Tora, instruits en Écritures, en Michna, en Talmud, en Kabbale, en mitswoth, en bonté et en bonnes attitudes.

Puissent-ils Te servir avec un véritable amour et une crainte authentique plutôt qu'apparents. Accorde à chacun d'eux ses besoins de façon honorable, la santé, la dignité, la force, une bonne conduite et allure, la grâce et la faveur. Que l’amour et la bonne entente puissent régner parmi eux. Accorde-leur un partenaire convenable pour la vie, nés de parents érudits et Justes qui seront également bénis par tout ce que j'ai demandé pour mes propres enfants, dans la mesure où ils partageront le même destin.

Toi, l'Éternel, connais tout ce qui est caché et devant Toi sont révélés tous les secrets de mon cœur. Mon intention pour toutes mes requêtes est de sanctifier Ton Nom grand et saint ainsi que Ta Tora. Par conséquent, réponds-moi, ô Éternel ; réponds-moi par le mérite de nos Patriarches saints Avraham, Yits'haq et Ya’aqov. Au nom des pères, sauve les enfants afin que les branches puissent ressembler aux racines. Au nom de Ton serviteur David, quatrième élément de Ton Char et qui composa [le psaume suivant (128)] par Inspiration divine :

« Cantique des degrés. Heureux celui qui craint l'Éternel, qui marche dans Ses voies ! Oui, le produit de ton travail, tu le mangeras, tu seras heureux, le bien sera ton partage. Ta femme sera comme une vigne féconde dans l'intérieur de ta maison, tes fils, comme des plants d'olivier autour de ta table. Voilà comment est béni l'homme qui craint l'Éternel. Que le Seigneur te bénisse de Sion ! Goûte le bonheur de Jérusalem tous les jours de ta vie. Puisses-tu voir les fils de tes fils ! Paix sur Israël ! »

De grâce, ô Éternel qui écoute la prière. Puisse le verset suivant se réaliser en ma faveur : « Quant à moi, dit l'Éternel, voici quel est Mon pacte avec eux : Mon inspiration qui repose sur toi et les paroles que J’ai mises en ta bouche, elles ne doivent point s'écarter de ta bouche, ni de la bouche de tes enfants, ni de celles de enfants de tes enfants, à compter d'aujourd'hui et jusqu'à jamais. »

Que les paroles de ma bouche et les pensées de mon cœur soient agréées devant Toi, Éternel, mon Roc et mon Sauveur.