Le Rap au secours de nos enfants


À l'exception de traverser une rue en Israël (et éviter les véhicules qui y circulent), la chose la plus difficile au monde est sans doute élever nos enfants. La difficulté est double : non seulement nous devons savoir quoi dire à notre progéniture, quand le dire et comment le dire, mais de plus, lorsque certaines personnes (dont je ne fais pas partie) excellent dans cette connaissance, elles s'aperçoivent que tout ce qu'elles ont appris est approprié pour un de leurs enfants, mais pas pour les autres !

Cela est plutôt frustrant. Passer un temps infini à obtenir une expertise qui ne pourra s'appliquer qu'à une seule personne est décourageant et mine toute volonté de vouloir parvenir à la perfection. Pourtant, avons-nous le choix ? Si le Ciel ne nous tiendra pas rigueur d'avoir été le cauchemar de notre banquier pendant toute notre vie (à cause de nos chèques impayés, nos découverts, nos interdictions bancaires...), nous aurons certainement des comptes à rendre sur la façon dont nous avons élevé nos enfants.

La méthode RAP

L'éducation de nos enfants est complexe, fatigante, onéreuse et souvent angoissante. L'amour que nous portons envers nos chers enfants rend particulièrement délicates toutes les décisions que nous avons à prendre en ce domaine ; cette délicatesse est augmentée lorsque leur âge permet à nos enfants de commencer à prendre leurs propres décisions.

Le choix du type d'enseignement que nous voulons leur faire suivre, le comportement de leurs amis, leurs loisirs, leur façon de s'habiller... autant d'aspects où nous devons prendre des décisions, accepter ou refuser, concéder ou imposer. Correspondant au nombre de nos enfants, augmentent les occasions où nous ne pouvons pas jouer le rôle de l'abonné absent.

Pour certaines personnes, chacune de ces interventions parentales obligatoires est une source d'inquiétude importante et de stress continu. Très vite, l'éducation de nos enfants peut devenir une charge trop lourde face à laquelle nous ne voyons qu'une possibilité : baisser les bras et tout laisser aller.

Nous aurions tort de nous leurrer : l'abandon n'est pas un choix et la fuite en avant n'a jamais donné de résultats satisfaisants. Si nous avons de la difficulté à trouver une source d'inspiration dans la façon de se comporter de nos enfants, c'est en nous qu'il faut la trouver. Si nous parvenons à séparer entièrement cette source de vitalité des faits et gestes de nos petits trésors, nous aurons alors de grandes chances de la conserver intacte.

Pour leur permettre d'y voir un peu plus clair, je conseille à tous les parents de respecter trois règles précises. Cette méthode est celle du RAP et elle possède trois volets : 1) le Rapprochement commence à la maison ; 2) l'Amour est une composante indispensable et 3) la Paix doit régner en notre foyer.

Le Rapprochement commence à la maison. La plupart d'entre nous sommes convaincus de l'importance de rapprocher les âmes éperdues dans ce monde. Lorsqu'une âme juive se trouve dans un corps qui mène la vie des non juifs, c'est notre vie propre qui est en danger. Nous ressentons souvent cela au fond de nous lorsque nous discutons avec une personne qui est éloignée de la Tora et que nous aimerions voir s'en rapprocher.

Dans ces situations, nous sommes capables de déployer des trésors de patience et d'amabilité pour montrer le visage agréable du judaïsme. Nos paroles se font douces et notre cœur se réjouit du moindre aspect positif que nous pouvons trouver en la personne à qui nous parlons.

Le soir venu, nous rentrons chez nous pour retrouver notre petite famille. Sans nous en apercevoir, nous sommes devenu une personne différente. Le discours de rapprochement avec le Divin que nous tenions il y a encore peu de temps se transforme alors en un de reproches envers chacun des membres de notre famille. Chaque occasion est bonne pour relever un comportement inadéquat, une parole déplacée, une attitude surprenante... Celui qui désirait rapprocher s'est transformé en celui qui accuse. En d'autres termes, celui qui pouvait attirer est devenu celui qui repousse.