Utiliser pendant Chabbat une eau chauffée par le « Doud Chémech » (Réservoir d’eau chauffée par énergie solaire)


Dans les précédentes Halah’ot, nous avons expliqué qu’il est interdit par la Tora de cuire un aliment ou une boisson. Il n’y a pas de différence sur ce point si l’on cuit sur un véritable feu ou sur une plaque électrique, dans tous les cas il est interdit de cuire un aliment ou même du pain. 

Dans la Guémara Chabbat (38b), il est expliqué qu’il est permis de cuire au moyen du soleil. C'est-à-dire : il est permis de placer pendant Chabbat un plat rempli d’eau face aux rayons du soleil afin que l’eau chauffe. Ce procédé est permis même si l’eau atteint la température de Yad Solédete Bo qui est la température de cuisson vis-à-vis de Chabbat (environ 45°, comme nous l’avons expliqué dans la précédente Halah’a). 

Cependant, il est interdit de cuire au moyen d’un dérivé du soleil. Par exemple : placer de l’eau dans un ustensile vide qui a été chauffé au soleil. De même, il est interdit de placer un œuf dans une eau chauffée au soleil. Ce décret de nos maîtres a pour objectif d’empêcher que l’on en arrive à cuire au moyen d’une eau chauffée au soleil, ce qui représente un interdit de la Torah. Par conséquent, il est interdit de cuire au moyen d’une eau chauffée par le Doud Chémech, puisque cette eau est considérée comme un dérivé de la chaleur du soleil. 

Concernant l’utilisation du Doud Chémech en lui-même pendant Chabbat pour laver seulement les mains par exemple, plusieurs décisionnaires contemporains ont traité ce sujet qui est assez long et assez complexe. En effet, lorsqu’on ouvre le robinet de la maison, de l’eau froide s’introduit immédiatement à l’intérieur du Doud (réservoir d’eau) et se réchauffe au contact de l’eau chaude déjà présente. 

À ce sujet, nous devons prendre en considération le fait que l’eau froide se réchauffe au contact de l’eau chaude qui est dans le Doud, ainsi que d’autres paramètres que nous ne pouvons pas développer dans le cadre de notre rubrique. 

Notre maître le Rav Ovadia YOSSEF Chlita traite de ce sujet dans son livre Chou’t Yabi’a Omer (tome 4 chap.34. il faut préciser que cette Téchouva fait partie des 2 plus longues Téchouvot parmi les nombreuses Téchouvot de notre maître le Rav Chlita. Il la rédigé durant 2 semaines en Égypte lorsqu’il revenait du Beit Din et qu’il s’enfermait dans son bureau). 

Notre maître le Rav Chlita conclut que l’on peut autoriser l’utilisation d’une eau chauffée par le Doud Chémech pendant Chabbat. Si l’eau est véritablement très chaude et que l’on désire la mélanger à de l’eau froide en ouvrant les 2 robinets en même temps, on peut également autoriser selon le strict Din. 

Cependant, il faut préciser que tout ceci n’est valable que pour boire ou laver la vaisselle ou bien laver les mains et les pieds. Par contre, il est interdit d’utiliser l’eau du Doud Chémech pour se laver l’intégralité ou même la majorité du corps, et ceci pour une autre raison que l’on expliquera – avec l’aide d’Hachem – dans la prochaine Halah’a.