Un conseil à étudier


Nous avons souvent parlé du mauvais penchant et de sa volonté de nous éloigner d'Hachem, que D-ieu nous préserve. Le yetser hara' ne néglige aucune ruse pour nous tromper et le plus souvent, c'est au dépourvu qu'il nous prend. Ainsi, nous aurions tort de penser qu'il se présentera devant nous sous la forme d'un monstre avec des grosse cornes, en criant : “Je désire vous éloigner de D-ieu !” Cela est sans doute possible dans une bande dessinée pour enfants, mais dans la réalité, les choses sont plus subtiles.

En fait, le yetser hara' adore revêtir ses habits de Saint pour nous éloigner du chemin du rapprochement vers le Divin. Cela peut surprendre, mais si nous gardons en mémoire que le mauvais penchant est extrêmement doué à nous surprendre, nous en comprenons la raison. Quoi de plus inoffensif qu'un conseil bien intentionné ? Pourtant, nous devons toujours nous questionner et réfléchir à ce qu'on nous propose. La petite histoire suivante nous permet de mieux comprendre cela.

Des habits trompeurs

Depuis quelques temps, Daniel se sent différent. Sa perception de la vie a lentement changé et le “tout matériel” que les personnes recherchent sans cesse lui semble désormais un peu vain. Afin de répondre aux questions qu'il se pose, Daniel a commencé à suivre des cours de Tora. Ainsi, c'est tous les soirs qu'il se rend au Centre culturel juif de son quartier afin d'y écouter le rabbin conférencier.

Après quelques semaines, Daniel commence à comprendre un peu mieux le sens réel de la vie et le rôle que doit tenir chaque personne touchée par l'émouna (foi). De fait, Daniel est satisfait du parcours qu'il a fait en seulement un mois. Il ne se sent pas encore une personne entière nouvelle, mais il sent déjà en son fort intérieur une nouvelle envie, un nouveau désir : ceux inspirés par la Sainteté.

Pendant que Daniel apprécie sa trajectoire spirituelle, les forces du mal commencent à prévoir leur riposte. Jusqu'alors, Daniel était une proie tellement facile qu'elles le laissaient tranquille : il n'avait pas besoin d'elles pour vivre très éloigné du Divin. Pourtant, son réveil spirituel soudain mérite une riposte bien pensée. Du jour où il a commencé ses cours, le yetser hara' a commencé à réfléchir à l'heure de sa riposte et à la forme qu'elle prendra.

Après avoir pensé à plusieurs solutions, le mauvais penchant a choisi d'utiliser un complice involontaire pour mener sa tâche à terme. Le complice désigné possède tous les atouts pour passer inaperçu ; en vérité, ce complice a revêtu les habits du meilleur ami que peut avoir Daniel : son compagnon d'étude. Une fois sa cible déterminée, il n'a pas fallut beaucoup de temps au mauvais penchant pour passer à l'attaque.

Cela a commencé un beau soir, lors d'une discussion animée à propos d'un passage de la Guémara. Daniel mettait toute son énergie à prouver à son compagnon d'étude qu'il avait raison d'interpréter la Guémara de sa façon ; pendant ce temps, celui-ci… écoutait sagement. Après un certain temps, Daniel ne put s'empêcher de demander à son ami : “David, que se passe-t-il ce soir ? Tu es différent ; où se trouve ton énergie habituelle à débattre et à défendre ton opinion ?”