Un bras de fer à ne pas perdre


Nous sommes tous des grands enfants. Cela possède certains avantages : nous pouvons en un clin d'œil nous enthousiasmer pour une idée nouvelle ; nous possédons un grand pouvoir pour “rebondir” après avoir vécu un moment difficile, qu'à D-ieu ne plaise. Également, nous sommes toujours prêts à saisir une occasion pour rire et garder notre moral au beau fixe. Cependant, cet état d'esprit a ses inconvénients et les ignorer peut nous miner la vie.

Le syndrome des crevaisons à répétition

Au volant de notre voiture, nous savons qu'une crevaison est toujours possible. Lorsque cela arrive, nous n'apprécions guère d'en être la victime, mais nous savons que cela fait partie de la vie. Pourtant, si sur le même trajet, nous subissons une série de crevaisons, nous accusons immédiatement le coup et les choses prennent une tournure nettement plus amère.

À vrai dire, il n'est pas très difficile de comprendre la différence entre les deux situations. Dans le premier cas, nous sommes conscients que la vie possède ses risques inhérents et nous avons été éduqués pour y faire face. Dans le second cas, l'aspect anormal de la situation nous désempare et ce sont tous nos repères que nous perdons en un clin d'œil : la tranquillité d'esprit, la mise en perspective, notre pouvoir de réflexion…

Le syndrome des crevaisons à répétition ne concerne pas seulement le conducteur au volant de sa voiture. De fait, c'est notre vie entière qui se trouve sous sa menace et ses victimes se comptent en grand nombre. Si nous n'y prêtons gare, nous pouvons tomber sous son couperet en moins de temps qu'il faut pour le dire, que D-ieu nous préserve.

Cela peut être le cas lorsque les ennuis de la vie quotidienne deviennent plus nombreux que d'habitude et d'une fréquence plus soutenue. Après un certain temps, notre vision de la vie se modifie en s'assombrissant et notre irascibilité apparaît à fleur de peau. La personne enjouée et heureuse que nous étions s'est transformée en un individu amer et abandonné par l'espoir. Notre entourage paye lourdement ce changement : notre capacité de fonctionner en société s'en trouve atteinte et notre vie de famille grandement perturbée.

Ce processus touche trop de personnes pour que nous ayons de la difficulté à comprendre ce dont nous parlons ici. Dans certains cas, la situation en est d'un danger extrême : lorsque les pensées d'une personne s'assombrissent, c'est son monde – le monde entier – qui bascule et qui est sur le point de s'effondrer. Après avoir consulté un rabbin compétent, il peut même être ordonné de transgresser les lois de Chabath pour aller sauver – moralement – cette personne.

Un casting à connaître

Le plus souvent, le naufrage est dû à cause de notre méconnaissance des véritables tenants et aboutissants de la vie. En ce point, nous ressemblons à des enfants qui ne possèdent pas l'intelligence nécessaire pour apprécier chaque situation à sa juste valeur. Ceci est le plus grand inconvénient à être des “grands enfants.”