Lire les Téhilim (Psaumes) 2:8


(Pour lire l'introduction à cette série, cliquez ici.)

“Demande-le-Moi, et Je te donnerai des peuples comme héritage, les confins de la terre pour domaine.” (Psaumes 2 :8)

Si nous parvenons au niveau où nous sommes appelés les fils de D-ieu – c'est-à-dire au niveau où nous cherchons réellement à faire Sa volonté – tout ce que nous avons à faire pour obtenir quelque chose du Créateur est… de Lui demander. Cela ressemble à un père que ne peut pas refuser ce que son fils aimant lui demande.

Une relation d'amour

Nous comprenons parfaitement qu'un père qui voit son fils évoluer dans le droit chemin, écouter ses conseils et faire de son mieux pour avoir une vie décente, honnête et équitable, a une tendance naturelle à répondre à tous ses besoins. Cependant, si le fils commence à s'écarter du droit chemin et à ne plus écouter son père, la relation entre les deux n'est plus la même.

Il en est de même avec Hachem. Le Maître du monde désire que nous L'aimions, comme un père désire être aimé de son fils. Lorsque nous écoutons Ses conseils et essayons de toutes nos forces de suivre Sa volonté, nous Lui procurons un immense plaisir. D'autre part, lorsque nous Lui tournons le dos – et que nous ignorons Ses commandements – nous Lui causons une peine incommensurable.

Toute notre vie doit être tournée vers cet objectif : savoir ce qu'Hachem désire de nous – c'est-à-dire étudier Sa Tora – et faire notre possible pour mettre ce que nous avons appris en pratique. Si nous agissons de la sorte, le Maître du monde sera le premier à comprendre nos erreurs, nos chutes et nos fautes.

L'amour est une grande chose. Lorsque nous aimons, nous comprenons plus facilement les difficultés de l'Autre, ses points faibles… D-ieu nous aime et comprend mieux que quiconque nos difficultés. N'est-ce pas Lui qui nous a créés avec notre mauvais penchant, nos défauts… ? Le principal consiste à être honnêtes dans nos efforts pour nous rapprocher de Lui.

“Demander” à Hachem, c'est Le prier. Notre rôle principal en ce monde est de prier, tous les jours, le plus souvent possible et pour toutes les choses que nous désirons et dont nous avons besoin. S'il n'existe pas de choses trop importantes pour être demandées, il n'en n'existe pas non plus de trop petites. Un lacet de chaussures à acheter mérite une prière à lui seul !

La personne appelée le “fils” de D-ieu reçoit un cadeau inestimable : le monde lui est donné. Évidement, cela ne doit pas être compris au sens littéral. L'histoire du peuple juif démontre qu'il n'a jamais eu la prétention de dominer le monde et de s'approprier “les confins de la terre.”

Plutôt, cela doit être compris ainsi : en faisant la Volonté divine, Hachem élimine nos ennemis et les nations du monde nous sont données, c'est-à-dire qu'elle ne s'opposent pas à nous et nous aident même dans notre Service divin.

À suivre…