Lire les Téhilim (Psaumes) 2:10


(Pour lire l'introduction à cette série, cliquez ici.)

“Et maintenant, ô rois, sachez comprendre, tenez-vous pour avertis, juges de la terre !” (Téhilim 2:10)

Dans ce chapitre, le Roi David a commencé a expliqué son statut unique de fils de D-ieu. Il a proclamé ouvertement qu'Hachem lui a promis de lui donner les peuples en héritage et les confins de la terre pour domaine (verset 8). Également, il a prévenu que le Créateur brisera tous ceux qui s'opposent à Son peuple élu (verset 9). Maintenant, il prévient les dirigeants de ces peuples et leur conseille de réfléchir avant de s'opposer à lui.

De nos jours, les dirigeants de l'État d'Israël préviennent également leurs ennemis de ne pas s'attaquer à eux. Cependant, leur message en est un d'orgueil. “Ne nous attaquez pas,” disent-ils “car nous possédons une armée puissante, des services de renseignements de haut niveau…” En aucun cas, ils lient leur force à la protection que peut leur offrir la Providence divine. De la sorte, ils pèchent et s'exposent à des revers fréquents et contre lesquels ils ne peuvent rien faire. À notre grand désespoir, le nombre de ces revers est important, sans que nos dirigeants politiques en tirent la leçon.

Une protection céleste

Nous aussi devons prévenir notre mauvais penchant lorsqu'il nous attaque, en lui rappelant notre lien sacré avec Hachem. De fait, nous ne devons jamais commettre l'erreur de penser être suffisamment forts afin de battre notre yetser hara'. Cela serait faire preuve d'un terrible orgueil, que D-ieu nous préserve.

Ce verset nous apprend que le peuple d'Israël ne cherche pas le rapport de force avec ses ennemis. Plutôt, il les prévient de leur futilité en voulant l'attaquer, espérant ainsi éviter le conflit ouvert. De même, nous ne désirons jamais engager le combat avec notre mauvais penchant – car nous ne sommes jamais certains de l'emporter face à lui – et nous lui conseillons de nous laisser tranquilles.

Il est intéressant de noter que dans cette mise en garde à l'adresse des nations de la planète, nous faisons appel à leur intelligence pour conserver des rapports de paix. Tandis que certains désirent terroriser leurs ennemis en faisant usage d'actes de violence – propres au comportement animal – nous nous adressons à ce que l'homme possède de plus précieux : son intelligence. En fin de compte, même s'ils sont nos ennemis, n'ont-ils pas eux aussi été créés par Hachem ?

L'essence de notre message à l'humanité se résume à ceci : il existe un Maître du monde et rien ne peut arriver en l'absence de Sa volonté. Nous ne demandons pas aux nations du monde de joindre le peuple d'Israël, mais simplement de reconnaître l'existence de l'Autorité divine.

À notre égard, ce verset inclut un enseignement de courage et d'humilité. Le Roi David nous donne du courage en nous disant que nos ennemis ne sont jamais trop forts pour nous et que nous n'avons aucune raison d'avoir peur lorsque nous sommes attaqués. D'autre part, nous apprenons que notre salut se trouve seulement en notre appel à D-ieu et en Sa volonté de nous protéger.

Notre rôle est donc de nous tourner vers Lui et de L'appeler à notre secours. C'est Hachem qui s'occupera de nos ennemis, aussi longtemps que nous Lui demandons. Nous comprenons maintenant la véritable force qui réside dans les prières.

À suivre…