Vivre aux côtés de D-ieu


Cet article est le premier d'une série sur les prières du peuple juif. Prier est l'élément essentiel de la vie du juif. C'est pour prier que D-ieu a créé le peuple d'Israël. Avec cette série, notre objectif est de fournir à nos lecteurs une meilleure compréhension des prières que nous récitons tous les jours. Pour rédiger ces articles, nous nous inspirons de la pensée du Rav Chim'on Schwab z.ts.l. telle qu'elle a été exposée dans l'ouvrage “Rav Schwab on Prayer”, Ed. Artscroll, 2001, (en anglais).

Adon 'Olam – Maître du monde

La prière “Adon 'Olam” (“Maître du monde”) possède une caractéristique unique : c'est avec elle que nous commençons le jour – lorsque nous commençons à prier le matin – et c'est également avec elle que nous le terminons – après avoir récité la prière du Chéma' Israël – lorsque nous nous couchons.

Si c'est avec la prière de “Adon 'Olam” que nous démarrons et que nous terminons chaque jour de notre vie, c'est qu'elle possède certainement un message puissant que nous devons garder en mémoire entre notre lever et notre coucher.

D-ieu est proche de nous

Lorsque nous pensons à D-ieu, nous pensons le plus souvent à Lui en Sa qualité de Créateur de l'univers, de Dirigeant absolu de toutes Ses créatures. Même si ces notions sont exactes, elles ne nous permettent pas facilement de sentir la présence d'Hachem auprès de nous. Quel rapport pouvons-nous penser avoir avec le Créateur de l'univers ? Quel sentiment de proximité pouvons-nous ressentir avec le Dirigeant de toutes les créatures ?

C'est pour nous apprendre que la réalité est autre que nos Sages nous ont demandé de commencer chaque jour de notre vie en récitant “Adon 'Olam.” Rien ne serait plus éloigné de la vérité que de penser que D-ieu se trouve loin de nous – quelque part dans l'univers – et qu'Il jette un œil sur notre vie que d'une façon épisodique. C'est parce que certaines personnes pensent de la sorte qu'elles se sentent exclues du domaine spirituel et que les jours de leur vie sont consacrés qu'à l'aspect matériel de ce monde.

D-ieu est comme notre ombre : Il ne nous quitte jamais. De fait, Hachem est même plus présent à nos côtés que ne l'est notre ombre. La nuit, celle-ci nous quitte ! Quant au Maître du monde, c'est vingt-quatre heures sur vingt-quatre qu'Il reste près de nous. En aucun cas et en aucune situation nous sommes seuls. Peu importe ce que nous faisons et où nous allons – même si nous de faisons pas ce qu'Hachem désire ou que nous soyons dans des endroits où ne devrions pas être, que D-ieu nous préserve – la Présence divine est toujours à nos côtés. Infailliblement, nous sommes accompagnés.

Si nous parvenons à réaliser cela, nos journées prendront un nouvel aspect. Lorsqu'une personne est envoyée dans un endroit spécifique pour une mission particulière, elle ne se sent jamais vraiment seule : peu importe où elle va et ce qu'elle fait, elle sait que ses pas sont guidés en fonction de sa mission. Celle-ci devient plus qu'une ombre : elle est son double.

D-ieu est notre double. Il nous a envoyé en mission – en ce monde ici-bas – et c'est chacun de nos gestes et chacune de nos paroles qu'Il guide et qu'Il espère nous voir accomplir et prononcer en tenant compte de la mission qu'Il nous a confiée.