L'épanchement de l'âme (27)

L'épanchement de l'âme (27)

(Pour lire l’introduction de cette série d’articles, cliquez ici.)

Rabbi Na'hman de Breslev raconta la parabole suivante. Une personne courageuse se prépare à battre en brèche un mur solide. Cependant, lorsqu'elle se présente devant le mur, elle constate que la porte de la ville est entravée d'une toile d'araignée. Si cette personne est la plus stupide des hommes, elle retournera chez elle défaite à cause de cette toile d'araignée.

Par la suite, le Rabbi a dit : l'essentiel est le discours. De fait, grâce au discours, il est possible de tout conquérir et de remporter toutes les guerres. Même s'il est possible de faire hitbodédouth en pensant seulement, l'essentiel consiste à parler.

Nous apprenons de la parabole que même s'il peut s'avérer difficile pour une personne de parler à D-ieu de ce qu'elle a sur le cœur, cela est dû à sa gêne et à sa lenteur : cette personne ne possède pas la témérité sainte. Il est évident que cela est une grande absurdité. Cette personne ne désire-t-elle pas remporter – grâce à la parole – une guerre intense, celle qui l'oppose contre son [mauvais] penchant ? Et maintenant, que fait-elle ?

D'une part, elle est sur le point de commencer à parler devant D-ieu, de conquérir et de mettre en brèche des murs et d'ouvrir des portes grâce à ses paroles. D'autre part, à cause d'un empêchement mineur, d'une faiblesse d'esprit – et autres dissuasions de ce type, que D-ieu nous protège – elle ne parvient pas à prononcer le moindre mot.

Ne peut-on pas dire que cet empêchement peut être comparé à une toile d'araignée qui entrave la porte de la ville ? Se peut-il qu'à cause de cette toile d'araignée la personne renonce à prononcer les mots qui lui permettraient de casser ces murs ?

Rabbi Na'hman a également dit qu'il est bien qu'une personne consacre deux heures par jour à faire hitbodédouth. Durant la première heure, la personne doit se motiver à désirer à parler et à arranger son cœur à s'ouvrir à cette fin. Durant la deuxième heure, elle doit pouvoir ainsi parler.