Un désir brûlant


Notre âme ressemble à une bougie, tel qu'il est écrit (Proverbes 20:27) : “L'âme de l'homme est la bougie de D-ieu qui cherche dans tous les replis du cœur.” À l'image de la flamme d'une bougie – qui cherche continuellement à monter et à s'élever – notre âme cherche toujours à s'élever et à faire la volonté d'Hachem. L'amour que la personne juive ressent pour le Créateur est puissant, “fort comme la mort” (Cantique des Cantiques 8:6).

Rien ne doit se situer au-dessus de notre amour pour le Maître du monde. Les traits de la puissance de ce désir, de cet amour, de cette envie ardente pour D-ieu (id.) “sont des traits de feu, une flamme Divine.” Cet amour est d'une telle force que (id. 8:7), “des torrents d'eau ne sauraient l'éteindre ; des fleuves ne sauraient le noyer.” La puissance de notre amour et de notre désir pour D-ieu ressemble à une bougie qui “cherche dans tous les replis du cœur.”

Brûler de désir

Ceci est le trait essentiel de notre âme. Si elle est appelée “la bougie de D-ieu”, c'est qu'elle brûle et qu'elle éclaire grâce à la force de notre désir de suivre la Volonté divine. Grâce à cette lumière, nous pouvons illuminer toutes les sortes d'obscurité qui existent dans le monde. C'est uniquement pour cette raison que notre âme est descendue dans ce monde et qu'elle a été revêtue d'un corps.

C'est parce qu'ils ne possèdent pas d'âmes que les anges échouent dans ce monde, lorsqu'ils y sont envoyés pour une mission spécifique. L'aspect matériel de ce monde est d'une force qu'ils ne peuvent pas surmonter. C'est seulement parce l'âme provient d'un endroit extrêmement élevé – c'est-à-dire de la volonté supérieure – qu'elle possède la force de lutter contre le matérialisme du monde ici-bas.

Notre âme désire continuellement remonter vers sa racine sainte et son Origine divine. Elle cherche constamment la présence de D-ieu dans ce monde et l'aspect positif de tous les évènements qui remplissent notre vie. C'est cette attitude combattante qui lui permet de se renforcer face à l'obscurité spirituelle de ce monde, à l'aspect matériel de notre corps.

Nous devons comprendre que la force de notre désir de vouloir faire la volonté de D-ieu est une lumière et une bougie spirituelles qui nous illuminent dans les nombreuses obscurités que nous devons rencontrer dans ce monde. C'est ce que le Roi David a déclarer (Psaumes 18:29) : “Tu fais briller ma lumière ! L'Éternel, mon D-ieu, illumine mes ténèbres !”

(Traduit et adapté du Liqouté Halakhoth de Rabbi Nathan de Breslev, Ora'h 'Haïm, Halakhoth Birkath HaCha'har, halakha 5)